Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Emploi des jeunes: “Le problème c’est notre structure économique …”, Aldiouma Sow

Aldiouma Sow, chargé des questions électorales de Pastef, s’est prononcé sur le problème de l’emploi des jeunes. Selon lui, notre structure économique est victime d’une faible intégration de la variable sous-régionale dans la prise de décision publique.

Système économique…

“Nous sommes informés que le développement participatif a crée des systèmes économiques solides dans certaines contrés du globe notamment en Amérique du Nord mais il est également établi que l’option de la complexification économique est la plus sûre et crédible pour asseoir une développement économique durable, harmonieux et inclusif”, déclare Aldiouma Sow. D’après lui, cette dernière s’opère grâce à deux leviers d’action politique que ce sont les taxes et la monnaie. Et étant donné que notre État n’a pas d’emprise sur le CFA, la seule solution temporaire qui est envisageable c’est le renforcement du pouvoir d’achat des ménages et la prise de mesures politiques incitatives à l’investissement privé sans considération du nécessaire dialogue qui doit exister entre les trois secteurs de l’économie que sont le primaire , le secondaire et le tertiaire.

Une économie libérale…

Pour M. Sow, dans une économie dite libérale où l’entreprise est le pilier principal de l’activité économique, la création d’emplois dépend de l’épaisseur du carnet de commande des entreprises et non de la création d’entreprises elle-même. Autrement dit, il faut agir sur le pouvoir d’achat des ménages ( augmentation des salaires par une réforme de la grille salariale et baisse de l’impôt sur le revenu à défaut de mettre un terme à sa progressivité) tout en protégeant parallèlement le marché national (au moyens de contingentements pour décourager l’importation de certains produits dans l’optique de protéger les segments de l’économie qui emploient plus de nationaux).

Repositionnement économique…

A l’en croire, il s’agit précisément d’asseoir une politique de la demande en lieu et place d’une politique de l’offre en vogue dans notre pays depuis plus de 40 ans. “Vue que cette solution n’est pertinente que d’une part dans un système où la taille du marché encourage cet investissement et d’autre part dans un système où l’Etat a une maîtrise souveraine de sa monnaie, la vraie solution pour nous c’est le repositionnement économique de notre pays dans l’espace sous régional CEDEAO. Il s’agit concrètement de cesser de regarder notre espace sous régional que seulement sous le prisme de la criminalité transfrontalière mais plutôt l’appréhender en terme d’opportunités à saisir et de succès à réaliser car en définitive c’est plus de 200 millions de consommateurs qui sont en jeu ici”, explique-t-il.

60 Whatsapp
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:19 - 13/05/2021

    Nécrologie : Après son père, Aïda Samb perd sa mère…

    Whatsapp
    15:07 - 13/05/2021

    Ascension et Korité : Les vœux de Khalifa Sall aux communautés chrétiennes et musulmanes

    Whatsapp
    14:58 - 13/05/2021

    Serigne Mountakha parle à Sonko : L’éclairage de El Hadji Malick Ndiaye !

    Whatsapp
    14:55 - 13/05/2021

    Israël-Palestine : Cheikh M. Khoureychi Niass encre son avis (Vidéo)

    Whatsapp
4
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp