Embargo contre le Mali: Le FRAPP dit non à « l’asphyxie » du peuple malien par la Cedeao

Embargo contre le Mali: Le FRAPP dit non à « l’asphyxie » du peuple malien par la Cedeao

« Le  Front pour une Révolution Anti impérialiste Populaire et Panafricaine ( FRAPP) exprime toute sa solidarité au peuple frère du Mali dans sa brave lutte pour réaliser le « IBK Dégage ! » », lit-on dans un communiqué.

Impérialisme…

Selon FRAPP, IBK et la bourgeoisie bureaucratique malienne, comme toutes les autres bourgeoisies bureaucratiques des pays anciennement colonisés par la France, sont caractérisés par leur capacité à voler l’argent du peuple et leur capacité à se soumettre à l’impérialisme. Résultat : le mali et les autres pays avec lesquels il partage le franc CFA, la signature des APE, la présence militaire française sont les pays les plus pauvres de la planète.

Sécurité…

« Incapable d’assurer la sécurité des maliens, incapable d’assurer l’unité du territoire national, incapable d’organiser des élections démocratiques, dégager IBK était devenu une entreprise de salut public. Ce, d’autant plus que le Mali vit depuis plusieurs années l’assaut des groupes terroristes, la manipulation des sentiments religieux et ethniques, la partition de son territoire. L’armée et les autres secteurs comme l’éducation et la santé manquant de tout pour faire face à un plan de renforcement du néocolonialisme passant par le dépeçage du pays », déclare FRAPP.

Félicite le peuple du Mali…

Le FRAPP félicite le peuple du Mali qui à travers ses différentes composantes à mener une lutte victorieuse contre le régime apatride de IBK. Le FRAPP encourage les différentes composantes du peuple frère du Mali à se concerter pour relever ensemble les défis de toutes les souverainetés : souveraineté sur le territoire, souveraineté économique, souveraineté populaire, souveraineté militaire…

Dénonce les valets de la Cedeao…

« Le FRAPP dénonce les valets de la CEDEAO qui à travers ce machin qu’est devenue la CEDEAO veulent asphyxier le peuple malien pour lui faire regretter d’avoir repris sa souveraineté mais également veulent éviter un grave précédent qui met tous les présidents de la CEDEAO, particulièrement de l’Uemoa, en sursis », poursuit FRAPP.

Embargo…

Le FRAPP appelle tous les peuples africains, les diasporas africaines, les patriotes panafricanistes, les démocrates et internationalistes à lutter : pour l’annulation de l’embargo sur tout ce qu’achètent le Mali et les Maliens, notamment sur les armes indispensables à la libération du pays de l’occupation séparatiste et terroriste. Et pour le respect de la souveraineté nationale et populaire du Mali; aucune ingérence de l’armée d’occupation française dans les affaires internes du Mali.

3 COMMENTAIRES
  • FALDYH

    Africains levez vous il est temps de suivre le mouvement la main dans la main pour que l Afrique soit libre de ces oppresseurs foutez un bon coup de pied au derrière de ces français qui vous étouffe et profite de vos biens

  • Assane Faye

    vous êtes les ennemis de lAfrique et vous voulez que lAfrique se développe. impossible.A lau delas vous serez les derniers aussi.

  • René Diagne

    ayez l honnêteté de reconnaitre la responsable position du président Macky sall dans l embargo prôné par certains de la cedeao,arguant en toute vérité que le peuple malien n a rien fait pour mériter cela,de même que cela affecterait notre économie…soyez honnêtes.

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *