PUBLICITÉ

Education : Le G 20 annonce un débrayage mardi prochain

Le G 20 va observer un débrayage mardi prochain. Ce cadre qui regroupe une vingtaine de syndicats d’enseignants, réclame l’ouverture de négociations sérieuses sur le système de rémunération des agents de la fonction publique, entre autres revendications.

Le G 20 n’exclut pas de durcir le ton, si l’Etat et le gouvernement ne réagissent pas. « Nous avons décidé, dans le cadre du G 20 d’aller en action et de faire observer une journée de débrayage le mardi 14 janvier dans toute l’étendue du territoire national, du préscolaire au moyen-secondaire en passant par l’élémentaire. Et ceci pour exiger du gouvernement l’ouverture sérieuse et inclusive de discussions sur le système de rémunération des agents de l’Etat« , a déclaré le vice-coordonnateur, Mbaye Sarr.

Rappel

Le Président de la République, au lendemain de son accession à la magistrature suprême, avait dit avoir constaté que le régime salarial des travailleurs de la fonction publique était effectivement désarticulé et qu’il fallait trouver un remède par rapport à cette situation-là, a rappelé M. Sarr.

Etude commanditée

Macky Sall avait commandité une étude dans le cadre du régime salarial. Mais, constate le vice-coordonnateur, l’étude est terminée depuis très longtemps et les conclusions sont dans le bureau du chef de l’Etat. Pourtant, regrette-t-il, aucune discussion n’est ouverte. « C’est pourquoi le G 20 exige déjà l’ouverture de discussions sérieuses et inclusives sur les régimes salariaux« , dit-il.

Responsabilité 

Selon M. Sarr, le débrayage annoncé du G 20 n’est qu’un signal envoyé au gouvernement pour l’ouverture de discussions autour de ces points-là. Si jamais cela n’est fait, avertit-il, « il est évident que l’année scolaire va renouer de plus belle avec des perturbations et que seul le gouvernement serait le seul responsable de cette situation-là, à commencer par le président de la République, lui-même« .

Débrayage G20
Annonces

Un commentaire

Do

Il est tps de mettre fin à ces disparités salariales. Ke la lutte commence!

Publier un commentaire