PUBLICITÉ
EDUCATION : Des contractuels en situation de détresse…
PUBLICITÉ

EDUCATION : Des contractuels en situation de détresse…

« Le système éducatif est en train de sacrifier les enseignants du P5 2017…« , selon les enseignants contractuels qui menacent de perturber l’année scolaire. En effet, regroupés en collectif, ils réclament plus de considération à l’endroit de leur ministère de tutelle.

PUBLICITÉ

« Trop c’est trop…

« En effet, depuis plus de 6 ans de service ces jeunes dévoués à servir l’éducation nationale souffrent le martyr en attendant leur arrêté d’admission définitive au cap. Après avoir fait la pratique depuis 2 ou 3 ans, toujours la même précarité professionnelle. Trop c’est trop« , réclament-ils « la sortie immédiate du P5 2017 avant fin Octobre« .

L’avenir des enseignants contractuels…

D’après le collectif « Notre carrière d’abord » dans une note parvenue à Senego, « l’Etat du Sénégal est entrain d’hypothéquer l’avenir des enseignants contractuels en leur privant d’un arrêté d’admission au CAP depuis plus de 2 ans, notamment l’arrête P5 de la session 2017. Plus 1000 enseignants attendant ce fameux arrêté sans lequel il leur est impossible d’espérer une titularisation dans la fonction publique« .

Situation « injuste » et « regrettable »…

Avant de poursuivre : « Par conséquent, des enseignants continuent à souffrir le martyr en restant 5 ans voire 6 ans sans être intégrés dans la fonction publique, contrairement aux autres corps de l’administration qui attendent maximum 2 ans. Une situation injuste et regrettable mais malheureusement l’État continu à faire du dilatoire et ne se soucie guère de ces lenteurs administratives qui plombent la carrière de ces vaillants enseignants en les maintenant dans une précarité absolue. Ces enseignants contractuels, plus précisément ceux du P5 2017 se réservent le droit d’entamer une grève si rien n’est fait d’ici la fin du mois d’octobre« .

#Education #P52017

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

10 commentaire

  1. Papa samba Cissé

    Sincèrement il est temps que les arrêtés sortent. On a trop entendu. 6ans De maître contractuel c’est inadmissible

  2. lino

    c’est déplorable et regrettable que des enseignants subissent les lenteurs administratives attendre un arrêté pendant 2à3ans c’est honteux pour un gouvernement qui aspire changer
    Personne n’en parle l’état les syndicats
    Svp! trop c’est trop

  3. Xel

    C’est vraiment injuste attendre 6 ans pour être fonctionnaire.

  4. Moustapha

    6 ans de contractuelle c’est dure pour un enseignant élémentaires il faut que le ministre va signé le p5 2017 plus vite avant la fin du mois

  5. Mansaly

    La situation actuel du P5 2017est déplorable.6ans de service sans avancement au fin fond du Sénégal laissant toute une famille derrière.Nous les femmes du P5 2017 exigeons la sortie de notre arrêté d admission au CAP depuis 3ans.

  6. Coulibaly

    Ces arrêtés doivent sortir impérativement
    6ans de contractualisation c’est trop

  7. Balde

    C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai parcouru cet article de SENEGO . Il n’y a pas une seule génération qui a autant souffert .Attendre 3 ou 4 ans avant d’être vu au CAP ensuite des années encore pour avoir un arrêté qui doit suivre un long circuit pour enfin devenir fonctionnaire alors qu’ils servent nuit et jour dans les zones les plus reculées du pays c’est vraiment regrettable.Le ministre de l’éducation nationale doit impérativement signer l’arrêté p5 2017 pour la stabilité du système éducatif car il doit comprendre que les enseignants sont et resteront unis pour combattre cette injustice qui est le fruit d’un manque de sérieux de la part de nos autorités.L’INJUSTICE EST À COMBATTRE.

  8. BAMBA

    A noter que malgré leur statut de contractuel ils ont un poids important dans
    les syndicats et ces derniers ne font rien pour leur sort et n’hésitent pas à les léser au moment où ces braves gens abattent le même boulot que les fonctionnaires.Il est temps que les syndicats veillent au respect des accords tout en mettant l’accès sur la lutte contre les lenteurs administratives.. Que les MC prennent leur responsabilité en main ✋

  9. abdou

    Très triste dans un pays comme le senegal de sacrifier l’avenir de ces enseignants.

    P5 a subi d’énormes injustices.
    Des enseignants qui ont servit leur pays corps et âme et ont réussi,avec le mérite leur examen CAP mais n’arrivent jusqu’à présent d’avoir l’arrêté du cap pendant les 5 voire 6 années qu’ils ont travaillé pour l’état du senegal. Trop c’est trop .
    J’appelle à toutes les autorités précisément à l’état du senegal commençant au président de république au ministre de l’éducation de régler la situation dans un court délai pour le bien des familles enseignantes.

  10. Yadé

    C’est déplorable vraiment ,il est temps que les arrêtés doivent sortir ou le combat va continuer .