Ebola : La Chine offre du matériel d’une valeur de 420 millions au Sénégal

Ebola : La Chine offre du matériel d’une valeur de 420 millions au Sénégal

La Chine a accordé une aide matériel d’une valeur de 420 millions de Fcfa au Sénégal, dans sa lutte contre l’épidémie d’Ébola. Le matériel est arrivée dans la nuit du vendredi au 31 octobre au samedi 1e novembre 2014 à 03h20 à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor. La cérémonie de remise-réception du don a eu lieu ce samedi à 11h 00 au ministère de la Santé.

Lors de la cérémonie de remise-réception, l’Ambassadeur de la Chine au Sénégal, Xia Huang, a déclaré que le don comprend 15.000 unités de protection individuelle, 500 pulvérisateurs, 500 thermo flashs et 6 scanners thermiques. « Si nous avons tenu à acheminer ce lot de matériel et matériaux par un avion spécialement affrété et à mobiliser tant de gens dès deux heures du matin pour le déchargement, si nous avons tout fait pour qu’il soit remis, quelques heures après le déchargement, aux autorités sanitaires et du personnel médical sénégalais, bien que ce soit aujourd’hui un jour férié, c’est parce qu’à notre avis, dans la gestion de cette urgence sanitaire majeure, le temps nous est compté. Il n’y a donc aucune minute à perdre», a fait savoir l’ambassadeur qui s’adressait au ministre de la Santé, Eva Marie Coll Seck.

Aux Sénégalais, l’ambassadeur assure que son pays «est un partenaire digne de confiance, prêt à prendre toute la responsabilité qui lui renvient et disposé à partager à tout moment avec vous heur et malheur».

La Chine, déclare l’ambassadeur, sait que le premier cas d’Ébola avéré est derrière le Sénégal. Mais, ajoute-t-il, «le pays n’est pas épargné pour autant de tous les dangers du fait de son rôle de plaque tournante dans la sous-région, et surtout de la porosité des frontières».

L’ambassadeur assure que «tant que durera l’épidémie, le gouvernement et le peuple chinois se tiendront fermement aux côtés de (leurs) frères et sœurs africains en leur fournissant toutes sortes de soutiens dans la limite du possible. Car si la communauté de destin que partagent les Chinois et les Africains repose sur des enjeux de développement identiques, elle s’illustre aussi et surtout par leur solidarité pour relever ensemble les défis et faire face en front uni à toutes les épreuves».
seneweb

1 COMMENTAIRE
  • fd

    deleen nangu rek nuleen di dimbali chipiri doleen Russ sax

Publiez un commentaire