Annonces
Annonces
» » » » » Drame à Niarry Tally : Il poignarde son neveu...

Drame à Niarry Tally : Il poignarde son neveu pour une affaire de porte-clés de 200 FCfa

Un véritable drame familial s’était produit à Niarry Tally, le 1er avril 2011. Une banale dispute entre un oncle et son neveu a viré au meurtre. El Hadji Abdou Aziz Diagne, artiste célibataire et père de trois enfants nés hors mariage a poignardé son neveu avec un couteau de 40 cm pour une affaire d’un porte-clés de 200 FCfa. Attrait à la barre pour meurtre, l’accusé risque 10 ans de travaux forcés.

Les faits se sont déroulés le 1er avril 2011 aux environs de 19 heures, dans la maison Diagne de Niarry Tally. Une violente dispute a opposé un oncle et son neveu. Ces derniers se sont livrés à une bataille tels des lions affamés pour une histoire de port-clés d’une valeur de 200 FCfa. L’oncle avec un sadisme indescriptible a mortellement poignardé son neveu. Très vite les sapeurs pompiers ont envahi les lieux, mais malheureusement ils n’ont pas pu sauver le jeune homme qui baignait dans une mare de sang. Devant ces faits, ils ont averti les limiers du commissariat du point E, lesquels ont rapidement rappliqué sur les lieux du drame. A leur arrivée ils ont découvert l’arme du crime tacheté de sang qui traînait dans la cour de la maison. Ils ont ensuite arrêté le présumé coupable.

Devant les enquêteurs, l’oncle a avoué son forfait, mais précise qu’il n’a jamais eu l’intention de le tuer car on le lui a confié dès le bas âge. Selon lui tout a commencé la veille c’est à dire le 31 mars, à son retour du travail à 18 heures, il a trouvé son neveu assis sur son lit lui montrant un porte-clés qu’il disait avoir acheté à 200 FCfa. « Je lui ai demandé de me l’offrir, il a refusé arguant qu’il en avait besoin. Le lendemain sur le chemin du retour de mon travail, j’ai rencontré un homme qui vendait des porte-clés identiques. Je m’en suis procuré un et mon neveu en le voyant a cru que c’était le sien et c’est ainsi qu’a démarré la dispute » dit -il dans le journal Libération.

Après des échanges d’insanités, l’oncle a perdu son calme lorsque le jeune homme lui a asséné un coup de pilon. C’est ainsi dit -il « je me suis emparé du couteau qui était sur la table avant de le poignarder. Je ne saurai dire dans quelle partie de son corps je l’ai poignardé. Je me suis jeté sur lui sans contrôler ma colère« .

Selon la petite sœur de l’accusé Fanta Diallo, ces derniers passaient leur temps à se chamailler, elle en avait même fait part à la police. Et ce depuis que la victime, Mohamed Cissé a su que son oncle avait emprisonné sa mère en Gambie.

Les maîtres de poursuites dans son réquisitoire a qualifié cette affaire comme un  » véritable drame familial ». Cependant il demande la disqualification des faits en coups mortels, et requiert  10 ans ferme et une amende de 200 mille francs Cfa. Quant à l’avocat de la défense, il plaide pour la clémence avançant que son client n’a jamais eu maille à partir avec la justice. L’affaire a été mis en délibéré au 6 juin prochain.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL