PUBLICITÉ

Direct Senego TV – Spécial Huit (8) mars : Senego célèbre la femme Sénégalaise. Regardez !

A l’occasion de ce huit (8) mars, Senego vous offre ce plateau spécialement dédié à la femme Sénégalaise.

Avec Dianké Mané, ces femmes, de toutes les couches de la société sénégalaise, vont aborder ensemble tout ce qui se reflète sur le tableau aux multiples couleurs qui retrace leur vécu de tous les jours.

Vivement la femme Sénégalaise !

Regardez !

Annonces

(5) commentaires

Khalaasse

La Femme sénégalaise s’est elle-même dévalorisée depuis qu’elle est utilisée pour bourrer des urnes, acheter des Cartes d’Electrices, voler des documents électoraux défavorables, etc. Parle-t-on de la Femme sénégalaise, nommée Ministre, DG ou Directrice d’Agence ou de a Femme Mairesse ou Députée? Ces Femmes-là ne nous honorent pas non plus ! Ce sont des laudatrices du régime en place ! On conçoit tout à leur place !De quelle femme parle-t-on alors au Sénégal ? Il n’y a plus de Maïmouna Kâne !

Charles

SENEGO,IL FAUT ENLEVER UNE INFORMATION NON CONFORME.COMME LA PERSONNE EST EN VIE SURTOUT PRESENTER VOS EXCUSES ET NE PLUS ALLER PLUS VITE QUE LA MUSIC.

Khalaasse

Mme Mbacké au moins à oser parler de vos applaudissements, au moins elle est une observatrice avertie et n’a pas hésité à mettre un doigt sur ce qu’il ya à refaire chez vous. Une de pertinente qui sauve l’honneur mais les autres se jettent des fleurs à elles mêmes

Arsougou Bousso

Il ne faut féliciter ceux qui cherchent le meilleur pour leurs compatriotes. La restauration est tellement sensible que l’on ne doit pas la laisser à n’importe qui. Il faut confier la restauration à celles ou ceux qui rallient à la fois capacités financières et respect de l’hygiène.
Les travailleurs du parc ne méritent -ils pas une alimentation de qualité et dans des conditions d’hygiène correcte. C’est ça la question. Nous ne focalisons pas sur les personnes.Entre un promoteur qui signe un contrat clair, investit pour équiper des restaurants et qui offrent des contrats à durée indéterminée et un promoteur qui se contente de cuisiner ailleurs (on ne sait dans quelles conditions) il y a pas photo sauf pour ceux qui sont animés de mauvaise foi.
La direction de l’APROSI est à soutenir. halte aux détracteurs et calomniateurs.

Sileymane Sy

Au Sénégal on fait peu cas de l’intérêt général. je trouve excessifs certains commentaires sur l’affaire des restauratrices qui ont été remplacées par une entreprise de restauration. ça sent la manipulation. Toutes les personnes qui ont lu ou qui vont lire la version de l’APROSI savent ou sauront qu’il n’ y a rien d’illégal ou de favoritisme dans l’attribution des services de restauration.Au début une restauratrice a été contactée pour servir des repas à une entreprise logée au sein du parc industriel de Diamniadio. Elle n’a pas été capable ou n’a pas eu assez de fonds pour équiper les restaurants et cuisiner sur place. Une autre société appartenant à des Sénégalais associés à des Saoudiens a signé un contrat de prestation de services, investit de gros moyens pour équiper les restaurants, recruter du personnel sénégalais et assurer une qualité d’hygiène. Quoi de plus normal si l’APROSI confie la restauration de tous les travailleurs de son parc à cette société. Où est l’injustice? Est ce que les travailleurs du parc industriel ne méritent pas des repas cuisinés dans de bonnes conditions.Nous devons féliciter l’APROSI au lieu de crier avec les personnes qui cherchent à ternir l’image de l’APROSI qui a réussi à sortir de terre un joyau admiré aussi bien par les nationaux que les étrangers.

Publier un commentaire