Différence du discours de Macky Sall en wolof : « je ne veux même pas assister à l’élection »

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a récemment initié un dialogue national, prévu pour se tenir sur deux jours, le 26 février 2024. Ce dialogue, censé aborder des questions cruciales pour l’avenir du pays, a cependant été marqué par la controverse, notamment en raison de l’absence de la majorité de l’opposition, directement concernée par les sujets à l’ordre du jour. Cette initiative intervient dans un contexte où le président Sall a d’abord reporté l’élection présidentielle, avec le soutien de l’Assemblée nationale pour un projet de loi correspondant. Toutefois, ces décisions ont été invalidées par le Conseil constitutionnel, affirmant que l’élection présidentielle ne pouvait être reportée et que le président devait fixer une nouvelle date « dans les meilleurs délais ».

Dans sa démarche pour choisir une date adéquate pour les élections, le président Sall a souligné l’importance du dialogue national qu’il a convoqué. Il a exprimé sa vision lors de l’ouverture de ce dialogue, tenant deux discours distincts, l’un en français et l’autre en wolof. La version wolof du discours, traduite ici par Senego, présente une tonalité plus affirmée que celle en français.

Voici une partie de son discours en wolof :

“Il s’agit simplement d’un rapport d’élection. Nous n’avons jamais affirmé qu’il n’y aurait pas d’élection. Les Sénégalais discutent entre eux, ce qui ne devrait pas servir de prétexte pour nous dénigrer à l’échelle internationale. Partout, on parle du Sénégal, comme si nous étions au bord du précipice. Le président de la République a annoncé qu’il ne briguait pas un nouveau mandat, j’ai affirmé que, dès le 2 avril, je suivrais ma propre voie. Est-ce là une raison suffisante pour susciter des polémiques ?

La date des élections est déterminée par le président, car c’est par décret que cette date est fixée. Il m’aurait été facile de choisir n’importe quelle date, que cela vous plaise ou non, et d’imposer cette décision. Mais la réalité est que j’ai choisi de ne pas fixer de date sans avoir auparavant engagé un dialogue avec le pays. Il est important d’écouter le pays, d’entendre les candidats dans toute leur diversité, qu’ils soient recalés ou validés. Certains approuvent ce qui s’est passé, tandis que d’autres sont fermement opposés.

Notre devoir est donc de dialoguer ensemble et de mettre les intérêts supérieurs du pays en avant. Un président qui n’est pas candidat, un président qui n’a jamais déclaré qu’il resterait au pouvoir, je ne souhaite même pas assister aux élections, pourvu que la vérité soit dite. Néanmoins, nous ne pouvons pas simplement abandonner le pays. Il est essentiel de réfléchir à la manière de le gérer, d’organiser des élections et d’élire celui qui doit l’être, afin que le Sénégal puisse progresser.”

20 COMMENTAIRES
  • Démocratie

    Toute la coalition Gueum Sa Bopp derrière le leader Bougane . Plaident pour des Élections libres , transparentes et inclusives dans les plus brefs délais . Cependant le mot d’ordre reste le même battre campagne avec une Opposition unie , solide et stratège . Pour ensemble éradiquer ce Système politique pourri et ce Régime marionnette qui le prône .

  • Aladji

    2019, vous n’aviez pas arrêter le processus électoral après avoir bloqué les 2K, la voie était balisée pour pérenniser un Sénégal reconcilié de votre point de vue, le Parrainage aux forceps, DakarPlateau barricadé !!! aujourd’hui le processus à la veille de la C. Électorale, vous n’êtes pas candidat mais vous craignez le pays aux mains de sénégalais patriotes, souverainistes, une 1ère, l’inconnu & le chaos à vos yeux; et Mr le président sortant s’arroge le droit de stopper l’horloge vers l’élection de son successeur dont il ne veut point, tout le contre contraire du CC et d’une majorité large du Peuple – ses sondages, autrement comme en 2019, il respecterait que le processus aille à son terme !!!

  • Diallo

    Si Abdoulaye Wade avait fait ainsi tu serais président

  • Poulo

    Il est drôle lui, *d’écouter le senegal*. Si tu les ecoutais , tu ne ferais pas tout ce que vous avez fait. A commencer par s’acharner sur des opposants que les sénégalais que tu « veux maintenant écouter » avait pebliscité. Quoi qu’on te dise, sache que les sénégalais ne sont pas content de toi. Nos peres et meres prient tous les jours pour que tu t’en ailles. Tu as pris le peuple qui t’a tout donné en otage avec un niveau de souffrance indescriptible.

  • Ardo Sassy So

    Vive Gary Sall

  • Aboubacar

    Président fait ce que tu veux n’écoute pas les conseils de ces criminels qui ont voulu brûler ce pays

  • Medzo

    Comploteurs

  • Kathiorbi

    Macky sall le dialogue n’est pas une nécessité, tu pouvais fixer la date et les sénégalais feront le reste. Tout ce brouhaha est dû à votre manière de gouverner, tu as trop menti au peuple et voilà que personne ne te croit plus

  • Système

    Le système condamne avec la dernière énergie l’attitude irresponsable du président qui court derrière le dialogue pour essayer de légitimer son pouvoir après le 02 Avril, tu as peur de quoi. Fixe les échéances, car ton départ a déjà sonné.

  • TruthHurts

    C’est un hypocrite! Il joue entre les langues. C’est très simple. Il faut faire partir Macky l’hypocrite par force. Cet hypocrite et badola ne connaît pas les caresses. Le peuple va sortir et faire la même quand il avait voulu briguer une 3ème mandat et quand il avait voulu reporter l’élection. Il n’y a que le peuple pour s’en sortir lui même.
    Battons dans les rues jusqu’à notre dernier souffle! Il va nous tuer ou on le tue. Mais il ne va pas rester dans le palais après le 2 avril

  • Thiaps

    Des haineux des minables apprentis politciens Macky vous dépasse de loin vous ne serez jamais ce qu’il a été foutez nous la paix

  • Justice

    Un menteur n’est jamais écouté même s’il dit la vérité
    Rebeus après le 2 avril
    Raby Sarr t’a coûté chère
    En voulant trop gagner on
    Risque de tout perdre

  • Daouda

    C juste une capitulation.maky doit rester serein pour ne pas sacrifier le Sénégal

  • seydoundiaye

    Une date pour les elections Mr le President. Est ce si difficile ndoyna war?

  • balde

    Toute la coalition Diao 2024 derrière le président El Hadji Mamadou Diao.
    Nous plaidons pour qu’une date soit prise dans un meilleur délai comme si la bien précisé par notre conseil constitutionnel.
    Et Dit NON au dialogue Dilatoire.

  • mballo

    Toute la coalition Diao 2024 derrière le président Mame Boye Diao.
    Nous voulons qu’une date soit prise dans un meilleur délai comme si la bien précisé par notre conseil constitutionnel avec les 19 candidats.
    Et Dit NON au dialogue Dilatoire.

  • mancabou

    Toute la coalition Diao 2024 derrière le président Mame Boye Diao.
    Nous voulons qu’un décret soit prise pour la date de l’élection pour les 19 candidats que le conseil a délibéré.
    Et Dit NON au dialogue Dilatoire.

  • diao

    Toute la coalition Diao 2024 derrière le président Mame Boye Diao.
    Nous réclamons qu’un décret soit prise au plus vite que possible pour la date de l’élection pour les 19 candidats que le conseil a délibéré. Le peuple ne veut que entrer dans les urnes pour la consolidation de notre démocratie.
    Et Dit NON au dialogue Dilatoire

  • mendy

    Toute la coalition Diao 2024 derrière le président EL Hadji Mamadou Diao.
    Nous réclamons qu’un décret soit prise au plus vite que possible pour la date de l’élection pour les 19 candidats que le conseil constitutionnel a délibéré. Le peuple ne veut que jouir son rôle dans les urnes pour la consolidation de notre démocratie. le peuple sénégalais a la nostalgie de voté.
    Et Dit NON au dialogue Dilatoire

  • Azizou

    Il faut alors démissionner et partir pour que les sénégalais organisent tranquillement leurs Elections sans vous car vous personnifiez l’opacité, le mal, la malhonnêté intellectuelle, les magouilles, l’irresponsabilité, l’irrespect de la Consitution, des lois et des règlements ! Bont vent !

Publiez un commentaire