Diagne Fada crache sur l’acte 3 de la décentralisation et demande sa révision

L’ancien ministre sous le régime libéral de Abdoulaye Wade ( Jeunesse, Environnement, Santé et Hygiène publique) et actuel président du Conseil départemental de Kébémer montre tout son désaccord sur le format actuel de l’acte 3 de la décentralisation. Dans un entretien avec le quotidien « Le Soleil », Modou Diagne Fada crache sur le prototype de décentralisation.

« J’ai salué la communalisation intégrale. Je suis de Darou Mousty et maintenant j’ai un maire. Mais l’acte 3 pose beaucoup de problèmes. L’Etat n’a pas mis les moyens qu’il faut pour accompagner les collectivités locales », s’insurge Modou Diagne Fada. Poursuivant, l’ancien ministre sous le régime de Wade estime que « les compétences de uns et des autres ne sont pas clairement définies. Il y’a aussi le manque de ressources humaines de qualité et l’absence d’une fiscalité propre au conseil départemental. Une collectivité locale doit disposer de ressources propres. L’acte 3 doit être revisité ».

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire