Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Devoir faire et non pouvoir dire !”

Encore une fois, son Excellence Monsieur le Président de la République, Macky SALL, lors de son adresse à la Nation , le 03 avril 2021, veille de la célébration du 61 ème anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale, a, en sa qualité de père de la Nation, assuré et rassuré ses compatriotes.

Ces derniers, vivant, comme tous les citoyens du monde, l’angoisse existentielle due en grande partie à la crise sanitaire et économique à l’échelle planétaire qui a ébranlé pas mal de nos certitudes, ont vu leur président porter un coup de projecteur sur les sombres perspectives, lumière qui a fini de dissiper leurs inquiétudes.

A cette occasion, il était moins question de faire le bilan pourtant prestigieux des réalisations accomplies durant les neuf années passées à la tête du pays, mais surtout d’appeler à la consolidation de la concorde et de l’unité nationales et de prendre à bras le corps les problèmes des Sénégalais, plus précisément des jeunes.

La préservation de l’unité, requiert, a-t-il rappelé, la pérennisation de l’héritage du « vivre ensemble » ou de notre « commun vouloir de vie commune » à nous laissés par nos ancêtres. Ceci exclut toute forme de particularisme et demande également qu’on fasse plus attention aux menaces pouvant provenir de l’extérieur.

Mais ce qui fait le charme du discours du Président de la République c’est l’ambition de réduire le fossé entre le Sénégal des villes et celui des profondeurs en faisant preuve de plus d’équité territoriale et de justice sociale dans des domaines prioritaires comme la construction des infrastructures, la santé, l’eau, l’électricité, l’éducation…

C’est aussi et surtout l’ardeur débordante qu’il a affichée pour une meilleure prise en charge des jeunes du pays.
Ces derniers sont certes victimes du chômage endémique que notre pays partage avec la plupart des pays du monde, mais ont toujours été une préoccupation majeure du Président Macky SALL, préoccupation déjà matérialisée à travers le PSE-Jeunesse qui, dans son volet formation et entrepreunariat, ambitionne de promouvoir l’employabilité des jeunes par leur orientation vers la formation professionnelle et leur accès au financement avec la mise en place de structures dédiées ( DER/FJ, ANPEJ, ADPME, FONGIP…)
Dans son « nouvel élan », il a décidé, après la tenue du Conseil présidentiel du 22 avril qui permettra, dans une démarche inclusive, de recueillir les avis de tous les acteurs du secteur informel : jeunes, paysans, artistes, sportifs, artisans… avant de mettre en place le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes.
Ce programme sera financé par les ressources provenant de la réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de FCFA au moins, sur trois ans, dont 150 milliards mobilisés dans le budget de 2021.

Dans la mise en œuvre, pour plus d’accessibilité et de facilités, un guichet unique dénommé Pôle-Emploi et Entreprenariat pour les Jeunes et les Femmes, sera mis en place dans les 45 départements du pays et servira de cadre d’accueil, de conseil et de financement des porteurs de projets.

80 milliards seront ainsi mobilisés dès le début du mois de mai prochain pour la création de 65 000 emplois dont 5 000 pour le secteur de l’éducation.
Le secteur privé est aussi invité dans cette marche résolue pour la résorption du chômage des jeunes. Ainsi, 15 000 emplois devront être créés dans le cadre de la Convention État-Employeurs axée sur l’agriculture et l’agro business pour renforcer notre autosuffisance alimentaire et la transformation de nos produits locaux.

Président, vous aviez déjà et largement dépassé vos prédécesseurs en termes de bilan.

Avec la nouvelle dynamique enclenchée, il est plus que certain que les choses vont aller crescendo durant ces 3 années à venir.

Pourvu seulement que vos collaborateurs puissent traduire concrètement, correctement et rapidement votre vision révolutionnaire traduite à travers le PSE pour un « Un Sénégal émergent à l’horizon 2035 avec une société solidaire dans un État de droit. »
Ainsi vous êtes en train d’écrire les plus belles pages de l’histoire politique du Sénégal et le peuple reconnaissant s’en souviendra pour toujours car comme le disait une brillante femme politique française, Ségélène Royale : « Le peuple s’intéresse à la politique quand la politique s’intéresse à lui »

Vous Président, chapeau, vous vous intéressez vraiment à votre peuple car vous avez aussi compris, contrairement à la plupart de nos politiciens qu’ en politique le devoir de faire doit l’emporter sur le pouvoir de dire.

Continuez alors à faire et laissez les braire !

Le soleil est au zénith !

* Ibrahima Baba SALL
Député Maire de Bakel

25 Whatsapp
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    20:40 - 22/04/2021

    Tchad : 11 chefs d’Etat annoncés aux obsèques d’Idriss Déby Itno

    Whatsapp
    20:38 - 22/04/2021

    Centrafrique : L’ambassade de France en feu (Vidéo)

    Whatsapp
    20:24 - 22/04/2021

    Forum des sans-emploi : Bougane Gueye à l’écoute de la jeunesse

    Whatsapp
    20:07 - 22/04/2021

    Youssou Ndour aux jeunes sénégalais : “Le chômage est partout” (Senego Tv)

    Whatsapp
8
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp