PUBLICITÉ
fepess - Dette : Les établissements privés "rectifient" Cheikh Oumar Hanne

Dette : Les établissements privés « rectifient » Cheikh Oumar Hanne

La Fédération des établissements privés d’enseignement supérieur (Fepes) n’a pas attendu longtemps pour rectifier Cheikh Oumar Hanne, à propos de la dette due aux écoles privées supérieures. Elle réclame 15 milliards au gouvernement du Sénégal.  Contrairement aux quatre(4) milliards dont prétend le ministre de l’enseignement supérieur. 

Affirmation

Pour Cheikh Oumar Hanne, l’état du Sénégal s’est déjà acquitté de huit (8) milliards f Cfa de la dette aux établissements supérieurs privés. Et qu’il allait, d’ici 2020, rembourser les  quatre (4) milliards qui restent sur la dette.

Contestation

Un chiffre contesté par la Fédération des établissements privés d’enseignement supérieur (Fepes), qui font part d’une dette de 15 milliards que Etat du Sénégal ne s’est pas encore acquittée.« Soit Cheikh Oumar Hanne ne maîtrise pas ce dossier, soit il fait dans le flou. Nous n’avions jamais renvoyé les étudiants pour 4 milliards », a affirmé le vice-président de la Fepes, Abass Fall. Selon lui, les 4 milliards dont parle Anne représentent ceux qui restent des engagements sur les 16 milliards des années passées. « Sur l’année en cours (2018-2019), ils n’ont pas versé un seul sou. Ils nous doivent 15 milliards. Et nous allons communiquer pour éclairer la lanterne des Sénégalais », dit-il.

Nouvelle mesure

A noter que le gouvernement du Sénégal a décidé ne plus envoyer des étudiants dans le privé. Désormais, tous les nouveaux bacheliers 2019 seront transférés dans les universités publiques.  Toutefois, les bacheliers 2017-2018, poursuivront  leurs études au niveau établissements où ils les ont entamées.

Cheikh Oumar Anne
Annonces

Un commentaire

Renè Diagne

N êtes vous pas trop chers messieurs les enseignants?

Publier un commentaire