Des hommes du foncier…, aux problèmes fonciers… (Par Abdou khadre Diokhané)*

Des hommes du foncier…, aux problèmes fonciers… (Par Abdou khadre Diokhané)*

Son excellence…..

À chaque régime, de nouveaux riches et de nouveaux pauvres…

La force de la signature a toujours donné certains privilèges à nos autorités administratives qui ont dirigé ce pays. Le foncier est un des facteurs de cette conjoncture difficile avec les prête-noms des hommes du foncier.

La violation de leur serment pour la défense des intérêts du domaine national est flagrante. Le titre domanial est la base du développement d’un pays. Malheureusement, il est devenu la source de la pauvreté de nos chers compatriotes du Sénégal.

Des irrégularités domaniales continuent à être un frein sur les investissements pour un bon développement de notre cher pays.

Dans un pays normal, structuré où le sens du patriotisme est encré sur chaque citoyen, des conflits d’intérêts sur le foncier ne doivent pas être des sujets à la UNE.

Les litiges fonciers sont un freinage d’investissements pour une bonne marche de la croissance économique. Un foncier fraudé, montre encore une fois comment la corruption est encrée dans le système administratif du Sénégal.

Comment un foncier enregistré dans le domaine national peut avoir plusieurs propriétaires?

Cela montre l’amateurisme, le manque d’une bonne politique structurelle de nos directions foncières.

Nous espérons qu’avec ce nouveau régime, dirigé par des hommes du foncier connaissant les circuits administratifs, peuvent régler et réorganiser les nombreux litiges fonciers sans discrimination ni favoritisme.

La corruption dans le milieu foncier commence dans leurs bureaux administratifs avec des pots de vins et des dessous de table. Elle diminue les possibilités de réussite aux situations d’urgence, entraînant des souffrances inutiles, et la mort de nos PROJETS dans le pire des cas.

Le Peuple souverain et légitime souffre depuis des années sur l’abus du pouvoir.

La bombe foncière est devenue un quotidien des Sénégalais .Nos chers compatriotes moyens payent le dictat, le privilège et l’autoritarisme des privilégiés sur les signatures de notre administration foncière.

* Par Abdou Khadre DIOKHANE,
Sn-adjoint PDS, chargé de l’industrie et des mines
Membre de la Fncl
Responsable PDS -Italia

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire