PUBLICITÉ

Décès de Pape Diouf : Les larmes de Basile Boli…

 C’est un Basile Boli abasourdi qui a décroché son téléphone peu après 22h30, ce mardi soir.

Au bout du fil, le héros de Munich est resté sans voix, sans réaction face à la mort de Pape Diouf qui était son agent lorsqu’il était joueur. “Je suis…, a bafouillé Basile Boli sans parvenir à terminer sa phrase. Je ne peux pas parler, c’est impossible, je ne peux rien vous dire. Tout me revient. C’est une putain de maladie”

“Ce n’est pas un ami, c’était un grand frère pour moi. Tous mes enfants, mon père et ma mère le connaissaient, l’aimaient. Je suis très touché, je n’ai pas les mots.»

 

whatsapp 349
Annonces