Crise universitaire: Mary Teuw Niane pointé du doigt par le Saes

Face à la situation alarmante qui prévaut dans les Universités sénégalaises, en général, et à l’université Gaston Berger en particulier, le Syndicat autonome des enseignants du supérieur, section de Saint-Louis, a rompu le silence pour fustiger les méthodes cavalières du ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane. Pour ces enseignants, la finalité de cet homme est de remettre en cause le « principe inaliénable de l’autonomie des Universités ».

2 COMMENTAIRES
  • Ndar

    Non a la promotion canapé de dieynaba de la génération du concret:
    Le chef du parti APR n’avait de cesse de prôner l’accomplissement à travers le travail, qui ennoblit l’homme. L’exercice du pouvoir etant loin d’être une sinécure.

    Et c’est la qu’il est important de le rappeler aux ex générations « con creux » dont l’association de membres ripoux invétérés regroupés en une mafia de fossoyeurs de la république feraient mieux d’aller amasser des preuves pour assurer la défense de leur Leader s’ils leur restent une Once de dignité. Ces hommes et femmes aux habitudes légères, ayant entraîner la dépravation des mœurs, le culte de la médiocrité et de niomborton à qui ils ont fait croire qu’il pouvait prétendre diriger le Sénégal par voix forfaitaire de d’évolution monarchique orchestrée, alors que sa propre commune de naissance le Point E n’en a pas voulu comme Maire.

    Ces larbins d’hier envoient en éclaireuses leurs femmes dévergondées à qui ils offraient les deniers du Sénégal en leur versant des monnaies sonnantes et trébuchantes, et leur payant 4×4 et 8×8. Ces parvenues « connes-crétistes »désertent le bateau naufragé pour s’accointer avec des ministres APR de l’actuel république, et transhumer vers la prairie marron et se déclarer APRistes. Halte à vous qui vous vous êtes empiffrées à coup de milliards, et dont vos mains sont salies par le Sang de nos martyrs, L’APR vous vomis, jamais la massification du Parti avec une cagoularde adultérine démoniaque de ton espèce Mme dieynaba Ndiaye Amar ayant été la maîtresse attitrée d’un responsable de l’ancienne équipe de l’ANOCI r, avec vos diplômés de complaisance et votre QI assimilable à un niveau BFEM , ça n est pas vous qui allait réussir à promouvoir la destination Sénégal et assurer l’essor du tourisme au Sénégal. Le manteau est trop grand pour vous qui êtes incapable d’aligner des mots pour construire une phrase cohérente, vous n êtes pas la personne qui faut à la place qu’ il faut. L’APR s’est forgé une identité avec des sénégalaises et sénégalais d’éthique et de morale qui lui a valu sa posture actuelle. Certains profils même s’ils empruntent des chemins détournés ne peuvent se prévaloir de certains privilèges et bénéficier de strapontins au détriment de cadres méritants compétents capables et désintéressés . Allez Oust Thi bitti!!!!!        

  • Lesta

    Il faut cesser de chercher une main de l’opposition dans la crise actuelle dans les universités. Depuis une décennie, ce sont les mêmes chansons. Toujours le pouvoir place essaie d’indexer l’opposition, de SENGHOR à SALL. Ces problèmes actuels ne sont pas nouveaux. Sous WADE, il y a eu des blessés voire même mort d’un étudiant. Que disait le pouvoir à l’époque, il y a manipulation des étudiants par l’opposition. Si les bourses étaient payées à temps, il n’y aurait pas eu tous ces problèmes. Et puis comment un ministre responsable peut –il appliquer autant de réformes en même temps. C’est de l’amateurisme : augmenter les inscriptions, remise en cause de la généralisation des bourses etc. L’application d’une réforme doit être planifiée etc. Il faut regarder la situation en face et trouver des solutions idoines et CESSEZ D’ACCUSER QUI QUE CE SOIT. C’est une fuite en avant. Que l’Etat ne paye pas les salaires des fonctionnaires, vous verrez comment ceux – ci vont réagir ? Pourquoi rester depuis le début de l’année jusqu’à maintenant sans payer de bourses ??? Un étudiant m’a dit qu’il se cotise pour aider leur camarade des régions pour qu’il puisse avoir des tickets pour manger.

Publiez un commentaire