Crise diplomatique entre le Niger et le Bénin : Fermeture de frontières et accusations de déstabilisation

Crise diplomatique entre le Niger et le Bénin : Fermeture de frontières et accusations de déstabilisation

Lors d’une conférence de presse le samedi 11 mai, le Premier ministre du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine, a critiqué les autorités béninoises en raison de tensions diplomatiques exacerbées par la fermeture de la frontière nigérienne et le blocage des exportations d’hydrocarbures par le Bénin. Cette situation a mis à l’arrêt les relations diplomatiques entre les deux nations.

Ali Mahaman Lamine Zeine a exprimé que le blocage du pétrole brut via le port de Sémè Kpodji constituait une violation de plusieurs accords bilatéraux, impliquant également la Chine. Il a mis en lumière les risques économiques majeurs induits, notamment la perte de milliers d’emplois et de revenus fiscaux significatifs pour le Niger.

En outre, le Premier ministre a souligné la fermeture continue de la frontière avec le Bénin pour des raisons de sécurité. Il a aussi accusé le Bénin d’abriter des bases françaises supposées être des foyers de déstabilisation pour le Niger, bien que ces affirmations soient jugées infondées par des analystes sécuritaires de la région.

En conclusion de son discours, Mahaman Lamine Zeine a exprimé son espoir de trouver une solution, sollicitant l’intervention de la Chine comme médiatrice dans ce conflit diplomatique.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire