Crise au Mali – Ahmed Khalifa Niass : « Il y a lieu d’alerter l’international… »

Crise au Mali – Ahmed Khalifa Niass : « Il y a lieu d’alerter l’international… »

« Le syndrome malien est la suite logique d’une politique de discrimination…« , d’après Ahmed Khalifa Niass. Le religieux a réagi face à la situation actuelle au Mali. Il sonne l’alerte…

In extenso, la réaction d’Ahmed Khalifa Niass :

Depuis le départ du colonisateur, les différentes Administrations maliennes ont procédé à une exclusion systématique des Arabisants et des maisons maraboutiques de la gestion du pays. C’est à dire de l’Exécutif. La même situation a prévalu dans le Législatif et le Judiciaire.

Cette exclusion continue. Compte non tenu de ce qui s’est passé à Bamako et qui se répété. Cela annonce une situation qui pourrait être incontrôlable si Le Chef de l’Exécutif n’enlève pas ses œillères qui l’empêchent de voir ce qui se passe des deux côtés. Cela, de toute façon ne peut être que mauvais pour le Sénégal

Les Arabisants et autres membres des Confréries recèlent des compétences qui sont tout à fait ignorées par l’Exécutif sénégalais. Aucun membre du gouvernement n’en provient. Aucun D.G, aucun ambassadeur, aucun Consul, aucun Gouverneur, aucun Préfet……C’est l’exclusion

Un Apartheid basé sur la langue. Comme si la langue française était la première au monde. Or, l’Arabe est beaucoup plus parlé que le Français dans le monde. L’Arabe est parlé par près de deux milliards de personnes. À cause de l’Islam.

Cette discrimination basée sur la langue et parce que les gens sont des Mbacké, des Sy, des Tall, des Niasse et autres est une exclusion. C’est une accusation d’incompétence à leur encontre. Alors que les personnes écartées sont les plus probes, parce qu’elles ont la morale islamique. Et sont éduquées et formatées dans une probité morale certaine.

Voici la crise qui risque de mettre par terre tout ce que le colonisateur a laissé comme, soit disant, garde-fou. Or la France, d’abord, les Occidentaux et les Américains seraient les premiers perdants si le Sénégal bascule dans le désordre. Bien des pays de l’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et autres pourraient suivre.

Nos responsables de l’Exécutif sont toujours aux abonnés absents. Ils n’écoutent jamais les conseils.

Donc il y a lieu d’alerter l’international. De demander aux ambassadeurs accrédités au Sénégal d’alerter leurs pays sur un séisme né d’une discrimination ». Les nominations sont exclusivement anti Arabisants et anti maisons maraboutiques.

On donne des responsabilités à des hommes qui ont échoué dans la gestion de leur ménage. Dans la gestion de leurs deniers au niveau familial. Et ce n’est pas parce qu’ils n’ont pas un bon salaire mais parce qu’ils le gèrent mal.

Peut-on, en ce moment, éviter que les casseroles prennent la parole?

8 COMMENTAIRES
  • J'étais musulman

    Ce monsieur est mal informé ou il ment.

    La plupart des musulmans ne parlent pas Arabe.

    Il n’y a pas 2 milliards mais seulement 420 millions d’arabisants dans le monde, en 2020.

    De plus, il n’existe pas une langue arabe mais 30 dialectes différents.

    Enfin, la production scientifique en langue arabe est proche de zéro.

    Estimé à 300 millions en 2018, le nombre de francophones approchera les 700 millions en 2050 soit 8 % de la population mondiale (1 personne sur 12), et 85 % de ces francophones seront en Afrique du fait de la croissance démographique.

  • ABDOU

    vs etes completement passe a cote mr niasse.

  • Iba Gning

    au Sénégal, il faut se lever de bonne heure pour rencontrer un arabisant.

  • Malick Diallo

    aujourdhui monsieur niasse mes felicitation vous avez dit vraie pour la premiere fois Dieu aime la verite ces lobies francais vont tous disparaitre inchalla monsieur macky est ce tu vois bien .un homme averti en vaut Dieu Dieu est arrivè vous avez jurer devant Dieu est devant le peuple mes domage vous avez menti

    • Ousmane Senghor

      toi encore vraiment tu n’a pas de l’arme va dans ton pays

  • boy diolla

    il raconte toujours du n’importe quoi pour se rendre intéressant celui là

    • Ousmane Senghor

      merci beaucoup

  • Le veilleur

    Il dit n’importe quoi. Les musulmans qui ne parlent pas l’arabe sont plus nombreux que ceux que les musulmans qui parlent arabe.
    Aujourd’hui, ce n’est plus une question de langue française ou de langue arabe, il est plutôt question de l’anglais. Quelqu’un qui ne parle pas l’anglais est considéré comme analphabète. Résultat des courses : tous les pays se mettent à l’anglais. Une langue devient puissante grâce à ce qu’elle véhicule : la science, la connaissance, l’économie, la recherche, l’innovation. Quid de l’arabe que tous les pays arabes sont en train de tourner le dos pour l’anglais. M. Niass nous casse la tête avec son lobby

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *