Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Crise au Mali : Abdoul Mbaye et Cie disqualifient Macky Sall

La crise au Mali commence à inquiéter bon nombre de personnes. Sur ce, des chefs d’Etat africains, dont le président Macky Sall, sont déplacés à Bamako pour essayer de résoudre la situation. Mais, le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) disqualifie Macky Sall à vouloir participer à “désamorcer la crise au Mali, au regard de la situation dans laquelle il a plongé le Sénégal, après plusieurs manipulations de sa Constitution et l’organisation d’élections truquées”

Le Crd regrette la situation au Mali

Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo et Cie disent constater pour le regretter la “détérioration progressive” de la situation dans ce pays frère consécutive, selon eux, au manque de réponse appropriée du pouvoir en place.

Le Crd au cœur du Mali

Le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) apporte son soutien aux Maliens. “Face à cette situation préoccupante marquée par des manœuvres de toutes sortes, le Crd apporte son entier soutien au peuple malien en lutte pour la démocratie, la justice, la paix et la fin de la corruption, appelle les acteurs du mouvement populaire à rester vigilants devant les atermoiements du pouvoir et les tentatives de déstabilisation de son unité et de sa cohésion et appelle le régime malien à la retenue et au sens de responsabilité pour écouter et répondre rapidement aux revendications légitimes du peuple malien avant que l’irréparable ne se produise“, lit-on dans un communiqué, parvenu à la rédaction de Senego.

Pratiques boulimiques

Il est déplorable de remarquer que la crise politique actuelle au Mali est le résultat de la gestion chaotique de nos Etats basée sur des pratiques boulimiques s’appuyant sur le népotisme, la gabegie et le clientélisme politique ou familial. Il s’y ajoute le rétrécissement des libertés et les mascarades électorales identiques à celles de la dernière Présidentielle sénégalaise“, ajoute le texte.

La démocratie n’est pas africaine

La démocratie est malade en Afrique semblent comprendre Abdoul Mbaye et Cie. Pour eux, le président de la République, Macky Sall, “est disqualifié pour participer à désamorcer la crise au Mali, au regard de la situation dans laquelle il a plongé le Sénégal après plusieurs manipulations de sa constitution et l’organisation d’élections truquées“.

87 Whatsapp
guest
26 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    0:00 - 22/04/2021

    Mamadou Lamine Diallo: “La terre d’Afrique a, au fond, horreur du pouvoir absolu…”

    Whatsapp
    23:58 - 21/04/2021

    Affaire Adji Sarr : “Un dossier vide, qu’on peut évacuer en une semaine”(Ousmane Sonko)

    Whatsapp
    23:54 - 21/04/2021

    Ousmane Sonko : “Macky Sall ne peut plus faire de résultats sur les 3 ans”

    Whatsapp
    23:34 - 21/04/2021

    “Le respect des dates électorales, seul gage de stabilité politique” (Par Cheikh Ibrahima Diallo)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp