Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Criminalisation du viol : Le pessimisme de l’Union des magistrats…

Les magistrats, avocats et membres de la société civile se sont penchés ce samedi sur la question de la criminalisation du viol après son adoption qui, depuis, suscite des inquiétudes auprès de plusieurs acteurs. Lors de cette journée de réflexion, ils ont décelé des insuffisances et des problèmes causés par la loi.

Lors de cette rencontre, l’Union des magistrats sénégalais (Ums) a étalé ses inquiétudes suite à la promulgation de la loi portant criminalisation du viol. Selon le premier président de la Cour d’appel de Dakar, Demba Kandji, « cette loi sera appliquée, sans état d’âme ». Il a rappelé, selon Dakarmatin, que “la justice est appliquée par des hommes et elle est appliquée à des hommes…

Pessimistes…

« Est-ce que le durcissement des peines suffit ? Beaucoup de praticiens restent pessimistes. Cela risque de faire l’effet boomerangOn a accéléré les choses sans se sourciller de ceux qui sont injustement accusés… On croit aveuglement aux paroles des enfants au Sénégal. Doit-on croire aveuglement aux paroles des enfants ? Les enfants peuvent raconter des contrevérités, par manipulation ou menace », souligne-t-il.

Crainte chez les magistrats…

Même crainte chez les magistrats qui décèlent plusieurs insuffisances avec deux problèmes majeurs : la notion de consentement et le libellé des articles 320 et 432 de la nouvelle loi réformée qui, pour certains, omet de préciser des circonstances atténuantes en cas de viol dit « simple ».

Le premier président de la Cour d’Appel de Dakar, Demba Kandji de renchérir : « Il s’agit d’un texte qui vient changer les paradigmes. Tout change… Il ne s’agit pas de se contenter de deux versions, même dans les procès-verbaux. Il faut plus de preuves scientifiques pour permettre aux juges d’avoir les éléments d’appréciationsOr, pour bien rendre justice, le magistrat doit être outillé, tout comme les enquêteurs, du reste… Nous appliquerons cette loi sans état d’âme. Mais, il faut se souvenir que la justice est appliquée par des hommes et elle est appliquée à des hommes ».

123 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    23:24 - 27/09/2020

    Juve: Ronaldo fait encore parler sa détente contre la Roma (vidéo)

    Whatsapp
    22:12 - 27/09/2020

    Neymar fait encore parler sa technique (vidéo)

    Whatsapp
    22:01 - 27/09/2020

    Cheikh Modou Kara: “Gni di gouverner, na gnou deff attention té gueuna goorgoorlou, ngour dey nakhé”

    Whatsapp
    20:59 - 27/09/2020

    Liga: Le Barça démarre fort face à Villarreal (vidéo)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp