PUBLICITÉ
Covid-19 : L’OMS s’attend à une hausse sensible du nombre des cas, mais moins de décès
PUBLICITÉ

Covid-19 : L’OMS s’attend à une hausse sensible du nombre des cas, mais moins de décès

Alors que la vague automnale de Covid-19 a débuté dans certains pays de l’hémisphère Nord, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’attend à une hausse du nombre de contaminations par le nouveau coronavirus ainsi que du nombre de personnes admises à l’hôpital pour cause de Covid-19 mais cela ne devrait pas se traduire par une augmentation des décès dans le monde.

PUBLICITÉ

« Nous nous attendons à ce que les cas signalés de Covid-19 augmentent. Mais les décès n’ont pas à augmenter, car nous disposons de vaccins et de traitements qui peuvent sauver des vies », a déclaré mercredi lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Genève, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. Omicron reste le variant dominant au niveau mondial, et l’OMS et ses partenaires suivent actuellement plus de 300 sous-variants.

Avec cette vague automnale, plusieurs pays d’Europe signalent une augmentation des cas, des hospitalisations et des décès liés au coronavirus.

« Il faut s’y attendre car le temps se refroidit et les gens passent plus de temps ensemble dans des espaces fermés », a ajouté le Dr Tedros, relevant que la plupart des pays n’ont plus de mesures en place pour limiter la propagation du virus.

Or pour l’OMS, la surveillance, les tests et le séquençage restent actuellement faibles au niveau mondial. Ce qui fait que « suivre ce virus revient à chasser des ombres ».

« Nous continuons donc à demander à tous les pays de renforcer la surveillance, les tests et le séquençage, et de veiller à ce que les groupes les plus à risque soient vaccinés », a fait valoir le chef de l’OMS, revisitant certains fondamentaux qui ont fait leur preuve dans la lutte contre le nouveau coronavirus.

Cette hausse légère des cas de Covid-19 arrive alors que la saison de la grippe commence dans l’hémisphère nord. Les mesures mises en place pour freiner la propagation du coronavirus pendant la pandémie ont également contribué à réduire le poids de la grippe.

« Mais avec la levée de la plupart de ces mesures, la grippe est de retour, et ne doit pas être prise à la légère », a affirmé le Dr Tedros.

Dans ce combat contre la grippe, l’OMS estime que les vaccins sont « sûrs et efficaces pour réduire les maladies graves et les décès – en particulier parmi les groupes les plus à risque ». « Alors s’il vous plaît, faites-vous vacciner contre la grippe », a insisté le chef de l’OMS.

#Covid19 #OMS

PUBLICITÉ