Présumée corruption des juges : L’arrêt de la commission d’enquête parlementaire

Retournement de situation ou coup de théâtre! L’affaire des accusations pour corruption aux juges du conseil constitutionnel par les députés du groupe parlementaire « Liberté, Démocratie et Changement » atterrit au bureau du procureur. Ce mardi, l’ouverture d’une information judiciaire est annoncée. Ce qui va d’ailleurs plombée la commission d’enquête parlementaire.

LeQuotidien révèle, dans sa livraison de ce mardi, que le maître des poursuites a ouvert une information judiciaire et saisi, à ce propos, le Doyen des juges d’instruction. Le journal ajoute que le ministère de la Justice a adressé un courrier pour en informer l’Assemblée nationale.

D’après la source, cette procédure enterre la commission d’enquête parlementaire déjà mise en place. « Conformément aux dispositions de l’article 48 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la commission d’enquête parlementaire arrête sa mission dès l’ouverture  d’une information judiciaire sur la question sur laquelle elle est appelée à mener des investigations », cite LeQuotidien.

13 COMMENTAIRES
  • DIOUF ABDOULAYE

    Pour l’apaisement , le maintien de la crédibilité de nos institutions, il faut arrêter cette affaire.
    Il est indéniable que nous avons une justice et des magistrats parmi les meilleurs au monde.
    Il ne faut pas que , par nos agissements politiciens , nous jetions le discrédit sur ce que le monde entier nous envie !!!
    Je ne parle jamais de politique mais je demande solennellement à MONSIEUR LE PRÉSIDENT, à qui nous avons confié ce PAYS, de peser de son pouvoir pour faire arrêter cette affaire.

    • Ben diouf

      Le « monde ENTIER nous envie notre Justice »??? Ah bon?vous avez sucré votre café du matin aux psychotropes ?? Une Justice aux ordres qui met en prison toute personne désignée par le Chef Macky? Politiques,journalistes, bloggers etc?? Une justice qui n’a ouvert aucune enquête après des dizaines de morts par balles émanant de forces de l’ordre ou de nervis de la ripoublique? Une Justice qui n’a ouvert pas un seul dossier de malversations rapportées par les l’IGE, l’OFNAC ,la COUR DES COMPTES? Une Justice que le « monde entier nous envie » ?!mort de rire!!! Tiens ,si vous expliquiez un peu… où commence ce fameux « monde entier » et où il finit!!🤔🤔!!! Peut être qu’il commence au Marché Tilene de la Médina à Dakar et finit au… marché Colobane, grande frontière bien connue avant …l’espace sidéral…les chemins qui mènent à certains mondes sont quelques fois impénétrables, comme certains esprits tortueux…pfffffff

  • Souleymane lô

    Merci frère bien réfléchi

  • Babacar ndiaye

    Dans tout ca, le PDS est le grand perdant

  • Ndigël

    Toit ceci avait été bien planifié : si cette stratégie ne marche pas, on prend un autre chemin.

  • Gomis

    Je suis d’avis mais cela devait se faire bel et bien avant qu’il y est des morts
    Autre chose le président ou le conseil constitutionnel doivent nous édifier par rapport au rapport de l’élection présidentielle yen a marre avec ce régime

  • Adianda

    Toutes ces stratégies sont montées le sale macky pour assouvir sa soif de pouvoir et de sang Le peuple a tout compris Basta
    Le seul service que ces bandits pourront rendre a ce beau pays c’est de rendre le tablier de dégager le plancher pour et mettre les conditions d’organisation d’élection libre transparente inclusive et démocratique

    • BAXAM

      MAQUIS TYRAN SALES EST DOS AU MUR WEUR NDOMB IL N A QU À DÉGAGER CES DIALOGUES À N EN PAS FINIR NE NOUS INTÉRESSENT PAS IL VERRA BOB MARLEY ET NON SONKO S’AGISSANT DE WADE ET DIOUF ILS ÉTAIENT OÛ DE 2021 À NOS JOURS L’ORQUE LE PEUPLE ETAIT EN OTAGE PAR CE GUIGNOL FIRHOUNA TYRAN SALES DONC CHÈRE JEUNESSE SÉNÉGALAISE CONSCIENTE YEWOULENE FOCUS REK INCHALAH

  • Kathiorbi

    Le PDS a eu l’audace d’accuser des magistrats, nous demandons au procureur d’avoir l’audace de juger et de dire la vérité

  • Assane Ndiaye

    Le conseil constitutionnel doit prendre ces responsabilités et faire savoir à ces politiciens que cette loi est anticonstitutionnel et qu’il n’existe aucune loi qui peut augmenter ou réduire le mandat présidentiel. Si cette loi passe devant le conseil constitutionnel, les politiciens vont en abuser pour rester longuement au pouvoir en complicité de leur majorité parlementaire. Et cela va à l’encontre de la discréditation de notre démocratie.

  • Pabi

    Il faut que nous nous réveillons, nous Sénégalais de tout bord, de toute obédience confondue. Les politiciens, paresseux, avides de privilèges et de prébendes nous utilisent dans leur stratégies d’accéder au pouvoir. Notre docilité et nos engagements à les accompagner, les ont amenés à nous considérer comme des moutons de Panurge, ce que nous devons refuser. Le Sénégalais a fait de la politique un raccourci pour disposer de tous les privilèges alors qu’elle jdevait rester ce qu’elle est à savoir « construire la cité, assurer le bien-être des populations ». 63 ans doivent suffire pour changer de paradigme, il en est plus que temps. Le concept de peuple se limite à quelques centaines ou dizaines de casseurs, voleurs et irrésistibles qui se soulèvent alors que ceux qui les y invitent se cachent dans leur salon. Réveillons-nous.

  • Pabi

    Je veux dire irresponsables et non irrésistibles.

  • Pabi

    Arrêtons ces procédures et respectons nos institutions qui régissent notre vie. Les députés doivent être bien formés dans tous les domaines du développement économique et social afin d’en comprendre la quintessence des textes. On peut légiférer si on ne connait pas les textes législatifs. Dans ce même ordre d’idées, pourquoi introduire une procédure dont sait qu’elle n’aboutira. La contestation de l’éligibilité d’un candidat devrait être prise en charge par la Justice ( conseil constitutionnel, cour suprême, etc.). Arrêtons tout cela et laissons le soin à la justice de faire son travail et de dire le droit, strictement et courageusement. Évitons d’être la risée de ces pays qui passent le gros de leur programme en parlant du Sénégal à cause de nos divergences et pratiques négatives. Les USA et la France n’avaient de respect en Afrique que pour le Sénégal. Savez-vous que les financements de ces deux pays pour Israël valent plus que celle apportée à l’Afrique. Israël est en train de massacrer des milliers de palestiniens tout en bénéficiant de leur appui militaire, diplomatique sans commune mesure. Qu’ils se taisent. On a vu des manifestants envahir le parlement américain, saccager tout sur leur passage, des français dits gilets jaunes brûler tout sur leur passage et pendant des semaines. Que le temps passe vite au point d’oublier tous ces faits indignes d’un pays démocratique.

Publiez un commentaire