PUBLICITÉ

Corruption à l’IAAF : Le Procès Lamine Diack s’ouvre le 08 juin à Paris

Selon les informations, l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, l’un de ses fils et quatre autres prévenus, soupçonnés d’être au coeur d’un vaste système de corruption pour couvrir des athlètes dopés, seront jugés du 8 au 18 juin à Paris.

Au lendemain de son 87e anniversaire, Lamine Diack devra faire face à la justice française. Selon les informations recueillies, le procès de l’ex-omnipotent président de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF, devenu World Athletics), entre 1999 et 2015, soupçonné d’avoir pris part à un système de corruption destiné à protéger des athlètes russes, convaincus de dopage, se tiendra du 8 au 18 juin prochains devant la 32e chambre correctionnelle du tribunal judiciaire de Paris.

Ce “programme de protection” a permis à des sportifs dopés de continuer à s’aligner dans des compétitions majeures telles que les JO de Londres en 2012 et les Mondiaux d’athlétisme en 2013 à Moscou, en échange de pots-de-vin.

Lamine Diack est poursuivi pour des faits de “corruption”, blanchiment en bande organisée et abus de confiance”. L’octogénaire, ancien champion de France de saut en longueur, assigné à résidence dans l’Essonne depuis sa mise en examen en novembre 2015, se voit également reprocher, d’avoir détourné de l’argent de l’IAAF, à son profit et à celui de son fils, Papa Massata Diack, ex-consultant marketing de la fédération internationale d’athlétisme, en marge de contrats de sponsoring. Ce dernier est renvoyé devant la 32e chambre correctionnelle dans la même affaire.

Les magistrats attestent que Diack père et fils sont mouillés jusqu’au cou !
Dans leur ordonnance de renvoi, les magistrats en charge de l’instruction ont estimé que “Papa Massata Diack n’a pu s’enrichir dans des proportions considérables au préjudice de l’IAAF qu’avec l’appui constant et éclairé de son père qui ne peut en laisser la seule responsabilité à son fils, consultant introduit et mandaté par lui”.

Dans le même document, que l’Équipe a pu consulter, les juges indiquent encore que Lamine Diack “contrairement à ce qu’il soutient, a joué un rôle actif, abusant de sa qualité de président de l’institution, et effectivement placé son fils au coeur du système mis en place lui ayant permis de détourner des caisses de l’IAAF d’importantes recettes en amont. Par ailleurs, les mêmes magistrats assurent encore que Diack, père et fils sont « également au coeur de la corruption russe ».

Lamine Diack également mis en examen dans une autre affaire de corruption sur l’attribution des JO de Tokyo et des Mondiaux d’athlétisme 2017, 2019 et 2021
Quatre autres prévenus seront aussi jugés dans ce dossier : Gabriel Dollé, ex-directeur du département médical et antidopage de l’IAAF ; Habib Cissé, avocat et ex-conseiller juridique de Lamine Diack ; Valentin Balakhnichev, ex-président de la Fédération russe d’athlétisme (ARAF) et ancien trésorier et vice-président de l’IAAF ; Alexeï Melnikov, ex-entraîneur en chef des courses de fond à l’ARAF. Seuls Lamine Diack, Gabriel Dollé et Habib Cissé devraient être présents à l’ouverture de leur procès. Réfugié au Sénégal, Papa Massata Diack est sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis le 13 février dernier par la justice française. Les deux ressortissants russes font également l’objet de mandats d’arrêt.

Ce procès, qui devait se tenir au mois de janvier dernier, avait été renvoyé après la réception par la justice française, quelques heures avant l’ouverture des débats, d’une masse de documents bancaires adressée par le Sénégal, concernant Papa Massata Diack. Une improbable erreur dans la rédaction de l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel (ORTC) avait également justifié de ce renvoi.

À l’issue de ce procès, Lamine Diack n’en aura pas, pour autant, terminé avec la justice française. L’ancien homme fort de l’athlétisme et ex-membre du Comité international olympique (CIO) est également mis en examen dans une autre affaire de corruption, toujours en cours d’instruction, liée à l’attribution des JO de Tokyo, qui se tiendront à l’été 2021, et des Mondiaux d’athlétisme 2017, 2019 et 2021.

Source L’Equipe

79
Annonces

(6) commentaires

  • Sow

    Du courage President

  • Alioune Diop

    c’est sont fils papa massata diak qui la mie dans ce troue infernal

  • Seydou Ba

    en vrac.
    est ce vrai que l’état du Sénégal a fourni à la justice français des documents compromettants. on dirais la famille balkani. je sais pas comment il peut se
    sortir de cette salle affaire. juger puis condamné demande de purger sa peine au senegal et puis gracié. voilà. si notre chère président a des …..

  • Laye Ba

    accuser est facile en apporter les preuves est une autre affaire

  • Malick Diallo

    ce monsieur diack lamine un acien ministre maire de dackar francement il ne devrais pas rentrer dans des choses banale la france cest pas le senegal ou la justice senegalaise est partisannes ou les politiciens sont roi en france la justice fait sont travaille .ya pas de partie prie ni de la politique politicienne la justice en france nont pas les mains liers la lois cest la lois pour tous.ce monsieur avec des sales habutudes avec le systeme male sainne senegalais denrechire sur le dos des senegalais. sa nexciste pas en france ce monsieir payeras les pots cassès pour qoi les senegalais sont des maguouilleurs il aiment largent facile est ilse disent musulmant cest la honte

  • Tex

    J’espere que tout ceci n’est pas vrai car il risqué 10 ans de prison a 87 ans. le plus bizarre c’est que frequente sa maison depuis plus de 30 ans et franchement il n’est pas riche, ses enfants ont des jobs normaux, certains font du commerce, ont des magasins, pas grand chose. Ses efnants sont normaux comme tout le monde avec aucun signe de richesse.
    Sa maison de Mermoz est normale, sans aucun luxe et lui meme n’a aucun bien a son nom et cette maison est au nom de so nepouse. Depui 4 ans les francais ont fait des commissions rogatoires pour retrouver des milliards mais ils n’ont rien trouve, aucun compte offshore avec des milliards. Ce monsieur a servi son pays et l’afrique pendant des decennies et c’est dommage. Lorsque Platini a eu les memes problemes, la justice francaise n’a rien dit, il n’a pas ete inquite par la justice Suisse et Blatter aussi a ete tranquille malgre le fait d’avori reconnu un deal de 2 millions d’euros remis a platini sans aucun contrat. Francois Hollande a soutenu Patini et macron aussi. le justice francias ne peut pas etre competente car les faits ses sotn deroules a Monaco au siege de l’iaaf qui est seule souveraine pour juger les faits

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • abdoul-mbaye-2 8:48 - 11/07/2020 “Cabale” contre Cisse Lô : Abdoul Mbaye dénonce une “fraude à la Constitution du Sénégal”
  • Video thumbnail for youtube video vx9tagtqn-o
    8:47 - 11/07/2020 “Téfes”, le nouveau single de Fou Malade et Niagass décriant le bradage du littoral
  • Ndèye Marème Ndiaye
    8:29 - 11/07/2020 Revue de Presse (Wolof) Sud fm du Samedi 11 Juillet 2020 Par Habsa Elimane
  • imml 8:23 - 11/07/2020 Immolation de Cheikh Diop devant le Palais : La Cedeao donne son verdict le 28 octobre