Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Coronavirus: Le Khalife des Tidianes exige la vérité de la part de l’État “il n’y a aucune solution”

La Cérémonie du 3ème jour du rappel à Dieu de Serigne Pape Malick Sy a été l’occasion pour Serigne Babacar Sy Mansour de se retrouver tête à tête avec le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr. Venus tous les deux présenter leurs condoléances à la famille du défunt, ils se sont entretenus finalement sur l’actualité concernant la Covid 19.

Pourtant, rien n’était prévu à l’avance. A l’image de Diouf Sarr, le Khalife a tenu à se déplacer, à Dakar, à la maison mortuaire pour marquer sa solidarité avec les enfants et l’épouse du défunt.

Il a d’abord salué la mémoire de Serigne Pape Malick Sy et a aussi présenté ses condoléances aux familles de toutes les personnes disparues ces derniers jours.

A ce stade, Serigne Babacar Sy Mansour n’a pas pu s’empêcher d’interpeller Diouf Sarr, dans le sens d’une concertation, a-t-il précisé, sur la gestion de la Covid 19 au Sénégal notamment avec le nombre de morts qui attire l’attention. Pour le Khalife, l’heure est grave et il est temps d’en parler plus sérieusement aux Sénégalais, de changer de fusil d’épaule dans la façon de communiquer avec la population qui, a-t-il souligné, semble ignorer la dangerosité de cette maladie.

“Il faut que vous leur disiez les choses telles qu’elles sont. Il faut faire une conférence de presse pour leur expliquer la réalité sur cette maladie qui n’a ni vaccin ni aucun autre remède. Que s’ils ne prennent pas les précautions nécessaires, ils vont certainement mourir. Dites leur enfin que vous n’avez pas de solution pour ceux qui sont déjà sur les lits d’hôpitaux de ce pays et dont les moins chanceux sont en train de mourir”, a conseillé Serigne Babacar Sy Mansour à Abdoulaye Diouf Sarr.

Le Khalife de souligner que “compte tenu du niveau de contamination de la maladie, il est toujours risqué de prier ensemble ou même séparément dans les mosquées. Dieu en a décidé ainsi. Le virus peut être sur place et au moment de se prosterner, on peut le laisser là, ou le contracter. Par ailleurs, dans notre compréhension de l’Islam, la prière collective exige de se mettre pied contre-pied et épaule contre épaule pour respecter les chartes et à ce stade, cela ne vaut plus la peine”, a estimé le Khalife qui dit ne pas comprendre le relâchement de l’Etat quant aux mesures qui avaient été déjà prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

“Vous aviez pris des mesures pour s’adapter au niveau de présence de la maladie. Celle-ci ayant évolué, vous les abandonnez, c’est tout de même incompréhensible”, a-t-il reproché relevant le fait qu’ “Un responsable ne doit jamais fuir ses responsabilités”.

1029 Whatsapp
Annonces
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    22:19 - 26/01/2021

    “Il faut briser l’élan liberticide de Macky SALL”

    Whatsapp
    22:10 - 26/01/2021

    Mbour 4 : Et pourtant le Président Macky Sall avait promis aux habitants… (vidéo-VAR)

    Whatsapp
    21:39 - 26/01/2021

    Diourbel, village de Keur Gaye Peulh : Trois (3) maisons “dissoutes” par un feu (Vidéos)

    Whatsapp
    21:38 - 26/01/2021

    Championship : Famara Diédhiou s’offre un doublé et le succès à Bristol, Sarr cale à Millwall…

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp