PUBLICITÉ

Coronavirus: La pollution un facteur aggravant

Des études publiées ces derniers jours explorent le lien possible entre niveau de pollution et létalité du coronavirus.

La pollution

Les régions les plus polluées d’Europe sont aussi celles où le Covid-19 tue le plus. En tout, 78 % des décès dus au coronavirus en Europe sont concentrés dans les cinq régions les plus polluées, a constaté Yaron Ogen, chercheur à l’Institut des sciences de la terre de l’Université de Martin Luther de Halle.

Les régions touchées 

Ces régions ont des environnements particulièrement toxiques dus à la présence de grandes villes avec beaucoup de trafic, comme Milan, Turin et Madrid, entourées de massifs montagneux qui empêchent la pollution de se disperser.

La Grande Bretagne

Une étude britannique, mise en ligne mardi en prépublication et similaire à celle menée par le chercheur basé en Allemagne, arrive à la même conclusion. Au Royaume-Uni, le Covid-19 a fait davantage de victimes dans des régions où la pollution aux particules fines est la plus forte, ont constaté des scientifiques de l’université de Cambridge, rapporte le quotidien britannique The Guardian.

Annonces