Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Conseil présidentiel: de vrais jalons d’un étalon qui enrôlent toutes les couches…”

Présidant le Conseil présidentiel pour l’insertion et l’emploi des jeunes, le Président Macky Sall a annoncé une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards au moins sur trois ans en réponse aux besoins des jeunes en termes de formation, d’emploi, de financement de projets et de soutien à l’entreprenariat et au secteur informel. Ces ressources serviront à financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes. Souciant sur la question relative à l’emploi des jeunes, le Président de la République s’est montré courageux et responsable en tant qu’autorité suprême de la Nation. Le combat politique ardent, l’histoire et le destin ont fait du Président Macky Sall le 4ème Président de la République du Sénégal, un pays qui a toujours eu à sa tête une autorité qui la régit selon la Loi fondamentale et conformément aux valeurs de la société. Depuis 2012, il œuvre à mettre le Sénégal sur l’orbite de l’ordre en raison des tâches qui lui sont attribuées par le peuple souverain. Cette responsabilité d’apporter une solution sur l’emploi et l’encadrement des jeunes l’écarte entre l’Autorité d’Etat qu’il doit assumer et ne jamais la trahir, et les valeurs humanistes qui constituent la sève nourricière du Sénégal uni et indivisible.

Un humanisme intégral et solidaire l’anime face à la jeunesse de la Nation. Lors du Conseil Présidentiel pour l’insertion socio-économique et l’emploi des jeunes, tenu le 22 avril 2021 au CICAD de Diamniadio, le Président Macky Sall s’est illustré par un esprit de dépassement rare dans le champ politique et inaccoutumé chez un Président de la République face à une opposition qui a usé de toutes ses forces pour politiser la réaction d’indignation des jeunes. Pourtant l’opinion nationale et honnête a très tôt compris les causes qui sont apparues dans un contexte de crise mondiale. Cette crise est ainsi, le détonateur face aux frustrations de la jeunesse, maintenue sous couvre-feu et appauvrie ces derniers mois par la pandémie du coronavirus qui a lourdement pesé sur l’économie informelle, malgré le Programme de Résilience Economique et Sociale (PRE) mis en place par le président Macky Sall. Très démocratique et soucieux de la situation et la question de l’emploi des jeunes, le Président Macky Sall a réussi la prouesse d’assumer l’autorité d’Etat et de vivre pleinement son humanisme. Il a ASSURE mais aussi a RASSURE.

Le président Macky Sall a pris certaines mesures après avoir identifié les contraintes liées à ce fléau mondial qu’est l’emploi des jeunes pour enfin, corriger certaines insuffisances et améliorer les performances. Pour le Président Macky Sall, il s’agit de dialoguer, de réfléchir et d’interroger nos pratiques afin de convenir de nouvelles dynamiques pour faire plus et mieux. Des décisions prises face au Conseil National de la Jeunesse (CNJ) par la voix de ses présidents régionaux qui ont fait l’état des lieux, décliné les potentialités, relevé les opportunités pour chacune des 14 régions du pays. Un constat qui a poussé le Président Macky Sall dans une nécessité d’impliquer la jeunesse dans tous les programmes pour vaincre le sous-emploi. Mieux au-delà des entités de la jeunesse, le Président Macky Sall a impliqué plusieurs membres de son gouvernement ainsi que des structures en charge du financement des jeunes pour l’aboutissement des actions concrètes. Sur ce, certaines décisions présidentielles ont été constatées et mises en œuvre à savoir : le placement du capital humain au cœur du développement durable pour favoriser l’émergence ; un programme allant dans le sens d’éduquer et de former la jeunesse pour la préparation à la vie active non sans renforcer le volontarisme et de poursuive le programme sur le renforcement des infrastructures de développement sur l’emploi et l’employabilité, entre autres.

Ainsi, le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique (le 3FPT), bénéficiera des ressources tirées de la contribution forfaitaire à la charge de l’employeur, soit plus de 20 milliards de FCFA par an pour soutenir la formation aux métiers. Ne s’arrêtant pas là, le Président Macky Sall a inclus l’Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes (ANPEJ), la Délégation Générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes (Der/FJ), le Fonds National de la Microfinance, le Programme Formation Ecole-Entreprise, les Centres de Formation Professionnelle et Technique, en raison d’un Centre au moins dans chaque département, et dont 15 vont démarrer cette année. Ainsi que le Programme Sénégalais pour l’Entreprenariat des Jeunes, le Programme des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC), l’Agence Nationale d’Insertion et de Développement Agricole (ANIDA) avec la Convention Etat-Employeurs, dont le champ d’action sera élargi à la filière de l’agriculture et de l’agro business, afin de soutenir les efforts d’autosuffisance alimentaire et de transformation des produits locaux.

Des mesures dont l’objectif est d’améliorer la cohérence de toutes ces structures par une meilleure mutualisation de leurs moyens. Une décision qui tient compte des secteurs tels que l’agriculture, l’éducation, la formation et l’entreprenariat.

De vrais jalons d’un étalon qui enrôlent toutes les couches y compris le secteur informel. Et pourtant le Président Macky Sall n’est pas à ses premiers actes forts car ! On se souvient de la politique sociale qu’il mène de la CMU à l’octroi de logement à des sinistrés, de la réduction du loyer à la baisse des prix de denrées alimentaires, de la revalorisation des pensions de retraites à la baisse de l’impôt sur les revenus, de la gratuité de l’hémodialyse et la césarienne entre autres actes généreux et révolutionnaires.

L’humanisme couve et couvre l’œuvre de Macky Sall (je parle ici de mon ami et frère) dans un bel élan de réalisation. Aujourd’hui, les actes posés en direction de la jeunesse démontrent qu’ils ne sont pas seulement le flux et le reflux de son action de Président de la République car le sentiment d’unité nationale et de responsabilité commune est chez lui et avec lui un signe identitaire.

A toute la jeunesse sénégalaise, le président Macky Sall vous promet que « l’Etat ne vous abandonnera jamais. »

Aux acteurs de premier plan, à toutes les structures de l’Etat, le président Macky Sall vous dit : « NA BAR ».

* Cheikh Ahmed Tidiane Mbaye (Memphis)
Cadre de Banque
Spécialiste en Ressources Humaines
Manager au National Civil Rights Museum (Etats-Unis)
Membre fondateur de l’Alliance pour la République (APR) – Memphis (Etats-Unis)
Premier Coordonnateur de l’APR – Memphis, Tennessee (Etats-Unis)

17 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    5:42 - 16/05/2021

    Israël-Palestine : L’ONU prévient les responsables de violations du droit international

    Whatsapp
    4:00 - 16/05/2021

    Ucad : Hommage au Professeur Iba Der Thiam le 17 juillet prochain

    Whatsapp
    2:00 - 16/05/2021

    Massacre continu du Peuple de Palestine par l’Etat d’Israël : Qui peut arrêter le monstre ?*

    Whatsapp
    0:04 - 16/05/2021

    Saint-Louis : La famille de Me Babacar Seye pas contre la délocalisation du stade

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp