Conseil constitutionnel : « Les décisions rendues aujourd’hui vont préserver la paix et la stabilité du pays », (Seydi Gassama)
PUBLICITÉ

Conseil constitutionnel : « Les décisions rendues aujourd’hui vont préserver la paix et la stabilité du pays », (Seydi Gassama)

Le Conseil constitutionnel s’est penché sur les recours introduits suite au dépôt des dossiers de candidature en perspective des élections législatives du 31 juillet prochain. Et selon le directeur exécutif de la section d’Amnesty International (AI) Sénégal, Seydi Gassama, ses décisions vont préserver la paix et la stabilité du pays.

D’après Seydi Gassama, le Conseil Constitutionnel a dit le droit, avec sérénité et sagesse, malgré les pressions politiques de tous bords.

« Après l’élection législative de juillet les lois électorales du pays doivent être revues, comme le demande la Cour de Justice de la CEDEAO », suggère le directeur exécutif de la section d’Amnesty International (AI) Sénégal.

Pour M. Gassama, le principe, c’est une élection inclusive, sans des obstacles indues à la participation des petits partis aux compétitions électorales.

PUBLICITÉ

5 commentaire

  1. Yarou

    Tu veux dire la loi va mentir pour rendre un pays stable peureux soyez responsables de vos actes

  2. fakh

    Lui Mome tout le monde sait que c’est un pro Sonko lou nekh pastef rek lay woutte

  3. soufi Med mbodj

    Le conseil constitutionnel commence à avoir le courage de dire la vérité .Il faut aussi que les cinq Sages jettent un coup d’œil sur ce parrainage bête qui rejette les candidatures de gens populaires comme Bougane et Serigne Mboup . Ces deux illustres milliardaires doivent marquer leur statut d’opposants au lieu de chercher un troisième statut qui ne peut exister en Afrique .En continuant à critiquer la vraie opposition les gens finiront par les traîter de collabos de Macky

    1. BAXAM

      TOUT DIS MACHALAH YEWOULENE CHÈRE JEUNESSE SÉNÉGALAISE VOTONS POUR LE CHANGEMENT MAQUIS SALLES ET SES VAUTOURS SONT LA QUE POUR LEUR PROPRE INTÉRÊT YEWOULENE

  4. DAOUDA

    c du bluff la C C devait exiger au M de l’interieur la notification sur BBY De tulle chose je ne voterai pas