Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Conflits locataires bailleurs : Un record de 418 affaires portées au tribunal de Dakar

Les impacts économiques et socioprofessionnels de la pandémie de Covid-19 ne sont pas sans répercussion sur les rapports entre locataires et bailleurs. Au contraire, plusieurs différends entre les locataires et les bailleurs ont eu une tournure malheureuse, à cause des conséquences de la pandémie de la Covid-19. La saisine de l’Association nationale des locataires du Sénégal, loin d’arranger, fait souvent empirer les choses. Pis, les affaires ayant atterri au tribunal ont, elles aussi, connu une hausse considérable. Sur 504 dossiers portés au tribunal d’instance de Dakar, les 418 sont nouvelles et ont un lien avec une expulsion ou un litige dû à la Covid-19.

Entre 9000 et 10000 plaintes enregistrées

Le Sénégal a enregistré son premier cas de contamination au nouveau coronavirus, le 2 mars 2020. Selon Elimane Sall, le président de l’Association nationale des locataires du Sénégal, entre la fin du mois de mars et la levée des restrictions liées à la Covid-19, en fin août, entre 9000 et 10000 plaintes ont été enregistrées par l’association. Il s’agit, explique-t-il, de sommations, de menaces d’expulsion et de saisine des tribunaux. La Covid19 a accentué la saisine de l’association. Le nombre de cas jadis enregistrés à une semaine est décompté en une journée, avec un chiffre journalier de 20 interpellations.

Record : 504 dossiers portés au tribunal

Me Bassirou Sakho, le conseiller juridique de l’association, lui aussi parle de chiffres records à cause de la pandémie. 504 dossiers ont été portés au Tribunal d’instance de Dakar. 418 de ces affaires sont nouvelles et ont un lien avec une expulsion ou un litige du à la Covid-19. Le recensement a eu lieu en octobre passé. Il est possible que la situation empire à cause des difficultés rencontrées par plusieurs travailleurs. Pour lui, arriver à ce stade est une première dans la saisine des tribunaux, à cause de différends entre des locataires et leurs bailleurs. «Dans le cadre de la lutte contre la pandémie, on ne peut pas prendre des mesures aussi fortes en demandant à chacun de rester chez soi et ouvrir des brèches pour permettre aux bailleurs d’aller dans le sens contraire de cette mesure-là, en leur permettant d’initier des procédures et de faire expulser des locataires», explique-Me Bassirou Sakho.

 

2 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    3:37 - 27/11/2020

    Le Pape François prie pour Diego Maradona, qu’il avait rencontré plusieurs fois

    Whatsapp
    2:16 - 27/11/2020

    Brigade de recherche devant chez lui: Serigne Modou Kara apporte des éclaircissements (Audio)

    Whatsapp
    1:16 - 27/11/2020

    États-Unis: Trump promet de quitter le pouvoir si la victoire de Biden est confirmée

    Whatsapp
    0:42 - 27/11/2020

    Scandale homosexuel à la grande mosquée: “Goordjigeune yi danfi am ay kilifa motakh”, Oustaz A. Sall

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp