PUBLICITÉ

Cohabitation : Qu’est-ce qui va changer à l’Assemblée nationale ? (Senego TV)

Avec 82 sièges à l’Assemblée nationale, le pouvoir a perdu la majorité absolue à l’hémicycle. Ne disposant désormais que de la majorité relative, BBY se trouve dans une situation de cohabitation avec l’opposition. Assane Samb, directeur de publication du Quoditien Rewmi, avait analysé sur Senego TV, l’éventualité d’un tel scénario.

PUBLICITÉ

Suivez ses explications…

PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. Yar Ak Teguine

    Père, je suis désolé. Avec beaucoup d’égard et de respect, je crois devoir vous apporter quelques précisions, à savoir:
    la cohabitation, n’est pas juste des chiffres. C’est une réalité institutionnelle et structurelle, plus précisément, c’est lorsque, par défaut de majorité relative ou absolue à l’assemblée, le Chef de l’exécutif, qui est encore, le Président de la République, se trouve à devoir désigner comme premier Ministre, une personne qui aura le soutien de l’Assemblée. La Cohabitation trouve, en réalité son fondement dans l’obligation du Président de la République d’assurer le bon fonctionnement des Institutions, ce qui fait qu’en s’entêtant à désigner un premier Ministre qui est un membre de son camps, alors que celui-ci n’aura pas le soutien au parlement, il s’écarterait de cette obligation puisqu’il installe systématiquement un blocage et une crise des institutions. Donc, pour l’instant, il est prématuré de parler de cohabitation, il faut patienter et attendre de voir, ce que le Président décidera de faire et que les députés répondons en face.

  2. sadio

    Change ton regard sur une chose cette chose aussi change disait hurl naitin gate.