PUBLICITÉ

Chamboulement justice : Le juge Dème valide Cheikh Tidiane Coulibaly et émet des réserves… (Audio)

Le juge Dème, au regard d’expert, a scanné les nombreux changements intervenus mardi dans la justice, lors de la réunion du Conseil supérieur de la magistrature.

Les faits saillants

Le départ de Badio Camara de la tête de la cour Suprême et son remplacement par Cheikh Ahmeth Tidiane Coulibaly, entre autres, sont les faits saillants de ces permutations et affectations au sein de la magistrature.

Ces nombreuses mesures sont annotées par Ibrahima Hamidou Dème qui a évoqué d’emblée la tenue régulière du Conseil supérieur de la magistrature, une exigence des magistrats.

Cheikh Tidiane Coulibaly, le meilleur profil

La nomination de Cheikh Tidiane Coulibaly, anciennement Procureur Général, comme premier président de la Cour suprême est une mesure attendue, selon le magistrat démissionnaire. “C’est le meilleur profil à ce poste. Et, il l’a montré durant sa carrière. On a confiance en lui”, rassure-t-il sur rfm.

Et le juge d’espérer, pour le reste de sa carrière, qu’il continue d’être chef de la compagnie judiciaire. La confiance est de mise pour les acteurs judiciaires.

Au delà de la nomination de Cheikh Tidiane Coulibaly, le juge Dème apprécie positivement les autres mesures, nombreuses du reste.

Les regrets du juge Dème

Sinon ses regrets sont relatifs d’abord à la réforme de 2016, relative au mandat unique de 4 ans des chefs de juridiction et le recul de l’Etat pour ceux qui sont en accointance avec le pouvoir. Ensuite, c’est la mort dans l’âme qu’il voit certains magistrats dont le Sénégal a besoin écartés injustement.

Abibatou Diallo partie en retraite, l’année dernière, El hadj Malick Sow, juge de à la Cour pénale internationale etc. en sont les victimes

Regardez :

Abonnez-vous pour ne plus manquer les vidéos en rapport avec le Sénégal !
Annonces