Ces 23 Bleus qui n’iront pas au Brésil

Gardiens

Didier Deschamps pourrait avoir une hésitation au moment de cocher le nom du troisième gardien des Bleus pour la Coupe du monde. Stéphane Ruffier et Mickaël Landreau sont en balance pour le poste. De quoi ne laisser aucun espoir à Cédric Carrasso, ancien numéro 3 dans la hiérarchie derrière les intouchables Hugo Lloris et Steve Mandanda. Puisqu’il faut un autre larron pour être complet, on citera le nom d’Alphonse Aréola. Le champion du monde U20, prêté par le PSG à Lens cette saison, représente l’avenir des Bleus à ce poste. A confirmer en L1 désormais.

Défenseurs

Son retour en équipe de France et au plus haut niveau a été la belle histoire du début de saison. Mais Eric Abidal n’a pas le niveau pour aller au Brésil. Didier Deschamps l’a bien compris en ne le retenant pas pour les derniers matches amicaux, alors que l’ancien Barcelonais n’est plus titulaire à Monaco. Titulaires, Adil Rami et Philippe Mexès l’étaient lors de l’Euro 2012 avec les Bleus et le sont au Milan AC. Mais les deux compères partent de trop loin pour bousculer la hiérarchie en sélection. Appelé en renfort par Didier Deschamps pour affronter l’Australie et la Finlande à l’automne dernier, Kurt Zouma a perdu sa place à Saint-Etienne depuis l’annonce de son transfert à Chelsea. Dommage pour le champion du monde U20 qui aurait pu avoir sa carte à jouer.

Doublure à Manchester City, Gaël Clichy ne devrait plus l’être en équipe de France, où Lucas Digne représente l’avenir contrairement à lui. En rejoignant Liverpool, Aly Cissokho ambitionnait de retrouver les Bleus. C’est raté. Moins utilisé à l’OM, Rod Fanni ne semble plus pouvoir concurrencer la doublette Sagna – Debuchy à droite. Même chose pour Christophe Jallet, pourtant convaincant quand Laurent Blanc a fait appel à lui au PSG.

Milieux de terrain

Il a été remplaçant à l’Atletico Madrid, puis peu convaincant à Saint-Etienne où il est revenu en prêt, et se retrouve désormais blessé pour la fin de saison : difficile d’imaginer Josuha Guilavogui être du voyage, même s’il a été appelé en renfort lors du dernier rassemblement. Le constat vaut également pour Geoffrey Kondogbia et Etienne Capoue. Le champion du monde U20 a marqué des points lors de la deuxième partie de saison à Monaco, mais cela ne semble pas suffisant pour gagner sa place dans le groupe. L’ancien Toulousain s’est trompé dans son choix de carrière en rejoignant Tottenham, où il n’a quasiment pas joué, ce qui lui a fermé les portes de la sélection. Miné par les blessures, Abou Diaby n’aura pas le temps de se montrer. Les blessures, c’est également le gros problème de Yoann Gourcuff, qui avait été écarté au dernier moment par Laurent Blanc pour l’Euro 2012. Il ne devrait cette fois même pas être convoqué à Clairefontaine… Même chose pour Yann M’Vila, cadre sous Laurent Blanc perdu de vue en Russie et sélectionnable pour le Mondial alors que sa suspension après sa virée nocturne avec les Espoirs a été revue à la baisse. Pas de quoi faire douter DD à son sujet.

Attaquants

S’il n’a pas perdu espoir et se montre ces dernières semaines en marquant avec le FC Séville, Kevin Gameiro semble partir de trop loin pour espérer convaincre le sélectionneur. L’ancien Parisien présente toutefois le profil idéal pour être intégré dans une liste élargie toutefois. Même chose pour André-Pierre Gignac, peut-être le meilleur Marseillais cette saison. Si un attaquant lyonnais mérite d’être dans les 23, c’est plutôt Alexandre Lacazette et pas vraiment Bafétimbi Gomis, dont le profil n’apporterait pas de plus-value au groupe. Quant à Hatem Ben Arfa et Jérémy Ménez, ils symbolisent une génération 87 perdue, eux qui cirent le banc à Newcastle et au PSG. Leur pote Samir Nasri attend toujours des explications du sélectionneur concernant son absence de la dernière liste. Pas sûr qu’ils les obtiennent le 13 mai, date à laquelle Didier Deschamps va dévoiler sa liste des 30, dans laquelle son nom ne devrait pas apparaître. Même si une surprise n’est jamais à exclure.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire