Ce que révèle Alioune Mbaye Nder sur la célébration des anniversaires des artistes

Les anniversaires occupent depuis un certain temps, une place importante voire primordiale dans l’agenda de beaucoup d’artistes sénégalais. Jadis célébrés en communion avec les proches, ils sont devenus des événements avec des parrainages des hommes et des femmes issus de milieu politique ou économique, qui n’hésitent pas à montrer leur aisance financière avec des pluies de billets de banque. Alioune Mbaye Nder, dans un entretien avec le journal Sud Quotidien, souligne que la musique devient de plus en plus difficile, les anniversaires ne constituent pas un moyen pour gagner de l’argent, mais un hommage à des gens qui ont marqué les carrières.

Même s’il avoue que le métier de musicien est difficile, Nder Boy ne va pas jusqu’à dire que les anniversaires sont des occasions pour les artistes d’empocher des millions. « Ce n’est pas une affaire d’argent », dit-il. Pour avoir fêté son 10eme anniversaire, il y a de cela quelques années, il soutient que la meilleure des manières, c’est de « trouver par exemple un sponsor qui achète tous les billets et ensuite de prendre toute la recette pour la verser dans les œuvres sociales ».

Toutefois, Alioune Mbaye Nder est tout à fait d’accord que la musique ne nourrit plus son homme au Sénégal ». « On n’arrive pas à vivre de notre art et il n’y a pas de politique culturelle », déplore t-il.

4 COMMENTAIRES
  • kadija

    Les anniversaires c est comme un nguente national ou des millions sont « battres » en guise de Ndawtal.
    Moi je suis contre le « battrage » excessive pour de la pub. On peut donner de l argent a son artiste préfère en privée.

  • chelsea

    si ils ont donn a aux ncessiteux ils auriont des bndictions

  • maya labeille

    mme mo dahone yakh ana sa diabarou narbi an sa Hammer bi

  • Mamadou Aliou DIALLO

    NDER Boy,tu as tout à fait raison en disant que les anniversaires sont fait pour rendre hommage à des hommes qui ont marqué leurs carrières mais pas pas pour gagner de l’argent…Et qu’il faudrait un sponsor qui puisse acheter tous les billets afin de reverser les recettes financières dans les œuvres sociales…Non seulement,l’art ne nourrit pas son homme mais aussi la musique est devenue une affaire de concurrence surtout s’il s’agit du Grand-Théâtre…C’est dommage!!!

Publiez un commentaire