PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
londre - Ce que l’on sait de l’attaque terroriste survenue vendredi à Londres

Ce que l’on sait de l’attaque terroriste survenue vendredi à Londres

Un homme qui portait une veste explosive factice a été abattu par la police, après avoir tué deux personnes à l’arme blanche vendredi en début d’après-midi  Voici ce que l’on sait de cette attaque considérée comme « terroriste » par la police. L’assaillant, identifié sous le nom de Usman Khan, était un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, a annoncé samedi le chef de l’antiterrorisme britannique, Neil Basu. Âgé de 28 ans, « cet individu était connu des autorités, ayant été condamné en 2012 pour des infractions terroristes. Il a été remis en liberté conditionnelle en décembre 2018 », a indiqué le responsable policier dans un communiqué, précisant qu’une perquisition était en cours dans un lieu du comté de Staffordshire, dans le centre de l’Angleterre, où il résidait.

L’assaillant portait un bracelet électronique 

D’après l’agence de presse PA, il avait été condamné à 16 ans de prison pour son appartenance à un groupe qui avait voulu commettre un attentat à la bombe à la Bourse de Londres, le London Stock Exchange, et établir un camp d’entraînement terroriste au Pakistan. Selon des médias britanniques, il portait un bracelet électronique. Le journal The Times, citant des sources gouvernementales, a précisé qu’il participait vendredi à une conférence organisée par l’université de Cambridge sur la réhabilitation des prisonniers dans le Fishmonger’s Hall, un bâtiment à l’extrémité nord du London Bridge où l’attaque a commencé d’après la police.

Attaque à l’arme Blanche 

La police a indiqué avoir été appelée à 13 h 58 (locales et GMT) pour une attaque à l’arme blanche qui a commencé devant le Fishmonger’s Hall, un bâtiment à l’extrémité nord du London Bridge, un pont qui traverse la Tamise. Le pont a ensuite été bouclé par la police et la zone, qui inclut une gare très fréquentée, évacuée.

Deux morts, trois blessés

Trois personnes, un homme et deux femmes, ont été blessées. L’une se trouvait vendredi soir dans un état critique, une autre dans un état stable et une troisième a subi des blessures moins graves, selon le patron du service public de santé britannique (NHS), Simon Steven. La police a tiré sur le suspect qui est mort, a déclaré le chef de la police antiterroriste Neil Basu. Stevie Hurst, l’un de ceux qui se sont battus avec le suspect, a raconté sur la BBC avoir vu des gens courir en criant

« il a poignardé des femmes »

 puis se jeter sur l’homme. Dans la mêlée, il lui a donné des coups de pied. 

« On a fait tout ce qu’on pouvait pour essayer de lui arracher son couteau afin qu’il ne blesse personne d’autre »

, a expliqué le guide touristique. Selon lui, l’assaillant a crié

« bombe »,

 lorsque la police a tenté de l’interpeller, avant que des coups de feu soient tirés.

Attaque Terroriste Londre
Annonces

Publier un commentaire