CDH-ONU : Une ONG internationale dénonce l’Algérie et le Polisario
PUBLICITÉ

CDH-ONU : Une ONG internationale dénonce l’Algérie et le Polisario

Le «Réseau Unité pour le développement» a fait part au Conseil des Droits de l’Homme à Genève des lettres de dénonciation des crimes commis par le Polisario contre les habitants de Tindouf avec la complicité de leurs leaders algériens.

En effet, l’ONG « Réseau Unité pour le développement », qui avait dénoncé à plusieurs reprises devant les instances onusiennes, la question des graves violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf (militants jetés en prison sans procès, enfants sont militarisés,…), a saisi cette fois-ci le CDH de l’ONU pour plus de responsabilité.

Dans ce sens, le président de l’ONG, Mohamed Vall Barka a soumis des lettres au Conseil des droits de l’Homme et également à l’Assemblée Générale de l’ONU, en guise d’appels au secours lancés par les séquestrés de Tindouf.

Ces derniers, écrit-il, réclament leurs droits les plus élémentaires à la liberté d’expression et à la fin de la répression qui les frappent au quotidien de la part des miliciens du Polisario au su et au vu des autorités algériennes.

Monsieur Vall Barka souligne dans ses lettres que la solution existe et elle a été proposée par le Maroc à travers le plan d’autonomie déjà soumis à l’ONU qui l’a salué.

PUBLICITÉ