CBAO : Bocar Samba Dièye toujours pas dédommagé, après avoir « gagné toutes les batailles judiciaires »

CBAO : Bocar Samba Dièye toujours pas dédommagé, après avoir « gagné toutes les batailles judiciaires »

Bocar Samba Dieye court toujours derrière son argent après avoir « gagné toutes les batailles judiciaires » dans l’affaire qui l’oppose au groupe Attijari ex CBAO. Face à la presse, le célèbre importateur de riz et ses amis ont tenu à alerter l’opinion nationale et internationale.

« La justice lui avait donné raison et a demandé à ce que la CBAO le dédommage à hauteur de 11 milliards 500 millions de F CFA. C’est un dossier qui a assez duré. Depuis 2008, les biens de Bocar Samba Dieye ont été saisis par la banque et vendus de manière illégale et la justice a tranché pour demander à ce que la CBAO le dédommage à hauteur de 11 milliards 500 millions de F CFA », a confié Nfamara Ibrahima Cissé Président de l’Association des clients et sociétaires des institutions financières (Acsif).
.

« Depuis lors », ajoute-t-il dans les colonnes de Pressafrik visité par Senego, plusieurs actes d’appel ont été réceptionnés par Bocar Samba Gueye. Parfois même des appels qui ne se justifient même pas. Et qui viennent s’ajouter à d’autres appels qui sont sur place. Parce que depuis la CBAO est en train d’être débouté par la justice, mais il use de stratagèmes pour allonger la procédure ».


Inquiet, par rapport à ce qui va advenir, Bocar Samba Dieye est encore monté au créneau pour alerter. « Pour un même dossier, la banque a eu à produire deux appels successifs. Ce qui ne relève pas du droit. Vous l’avez entendu parler de son inquiétude sur ce dossier. Il interpelle l’Etat du Sénégal, la justice de notre pays et l’opinion national et internationale pour qu’un dénouement soit trouvé sur ce marathon judiciaire qui a connu pratiquement plus de 15 années », martèle-t-il. 
 
Pour rappel, l’affaire opposant Bocar Samba Dieye à Attijari ex CBAO date de 2008. D’après des informations de Pressafrik, Attijari avait profité du fait que Bocar Samba Dièye est illettré pour lui faire signer un protocole dans lequel il reconnaissait devoir à la banque de l’argent. Face aux appréhensions de l’homme d’affaires, avant de porter sa signature, Attijari aurait assuré que cette transaction n’aurait aucune incidence financière dommageable pour son client, qu’elle lui permettra même de bénéficier d’avantages. Trois ans plus tard, lors d’une audience d’adjudication, tenue le 9 août 2016, la banque récupère trois immeubles de Bocar Samba Dièye objet des titres fonciers 8403/Gr, 12788/Dg et 9986/Dg. Et considérant que ces immeubles valent 4 milliards de francs CFA, Attijari estimait que l’homme d’affaires lui devait encore 3,166 milliards.

1 COMMENTAIRE
  • Hey

    Voila bien des gens à qui l’état devrait beaucoup d’aide

Publiez un commentaire