BRVM-10 166,31 -0,76 BRVM-C 172,34 -0,50 Dernière mise à jour : Vendredi, 16 novembre, 2018 - 16:30

BOA SN

-2,53

SONATEL

-1,07

TOTAL SN

-0,77
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 25° cloudy-day
Annonces

Cartes d’électeurs : le rapport compromettant des experts de l’Union européenne (MAFE)

cartes d'électeur, Union européenne
Cartes d’électeurs : le rapport compromettant des experts de l’Union européenne (MAFE)

Ceux qui prétendent que l’ère des fraudes électorales est révolue au Sénégal doivent réviser leur jugement après la lecture du rapport de la Mission d’Audit du Fichier Electoral (MAFE) en date du 26 février 2018. Etabli par une équipe de 4 experts indépendants dans le cadre du Processus d’Appui au Processus Electoral financé par l’Allemagne et l’Union Européenne, le rapport de la MAFE dévoile un dispositif inédit de fraude « par contournement des procédures » et des pratiques illégales de la Direction de l’Automatisation du Fichier, d’une extrême gravité. Contrairement à la démarche du régime visant à limiter l’étude de la MAFE à une analyse de la fiabilité du fichier électoral, il convient de préciser que l’audit porte sur les aspects techniques, administratifs et réglementaires du processus électoral (cadre juridique de la refonte partielle, enrôlement des citoyens, production, et distribution des cartes d’électeurs, fraudes et dysfonctionnements constatés, carte électorale, bureaux de vote…).

  • Une gestion calamiteuse de la refonte partielle des listes électorales en 2016

Le rapport de la MAFE signale de graves dysfonctionnements liés à la mise en œuvre de la loi N°2016-27 de 2016 portant refonte partielle des listes électorales : erreurs d’appréciation de la DAF au moment du lancement du projet ; mauvaise estimation du potentiel électoral à enrôler ; perte de formulaires de demandes d’enrôlement ; nombreuses erreurs sur les données personnelles des citoyens enrôlés (photos interverties, adresses électorales erronées ou inexistantes) ; non-conformité des données éditées sur les cartes avec les références des bénéficiaires ; nombreuses erreurs matérielles relevées sur les cartes éditées ; édition désordonnée et discriminatoire des cartes (des personnes inscrites en dernier ont reçu leurs cartes avant), cartes non produites pour des personnes régulièrement inscrites, absence de signature, photo d’homme à la place d’une femme, manque de personnel de la DAF ayant de bonnes connaissances en informatique…C’est dans un contexte de pagaille, que le régime a réalisé, avec un empressement suspect, le couplage Carte d’identité /carte d’électeur.

  • La CEDEAO n’a jamais recommandé le couplage Carte d’identité/Carte d’électeur

La loi N°2016-27 du 19 août 2016 portant refonte partielle des listes électorales dispose que cette opération est « couplée avec l’instruction de la carte d’identité biométrique CEDEAO » instituée par la loi N°2016-09 du 14 mars 2016. Le rapport de la MAFE met en avant de nombreux problèmes administratifs et techniques liés au couplage, CNI/ carte d’électeur (non résolus par la DAF). L’argument de la rationalisation a été battu en brèche par les experts de l’Union Européenne qui soulignent que du point de vue technique (cf page 81 du rapport), la présence des données électorales imprimées sur la carte fait que le couplage ne divise pas par 2 le nombre de cartes. Mieux, la MAFE précise « qu’une nouvelle carte est émise pour imprimer ces données et les mettre à jour ». Quelle est la nature de cette 2éme carte ? Y’aurait-il des doublons et à quelles fins ? Il appartient au Ministre de l’Intérieur d’apporter la lumière sur la 2éme carte. Plus grave, la MAFE a souligné (cf page 24) que la recommandation de la CEDEAO porte uniquement sur l’institution d’une carte d’identité biométrique.

  • Le Ministère de l’Intérieur a modifié illégalement la procédure de distribution des cartes d’électeurs

Le point focal du rapport de la Mission d’Audit du Fichier Electoral concerne la distribution des cartes d’électeurs. S’appuyant sur les conclusions du rapport de la CENA sur les élections législatives du 30 juillet 2017, la MAFE révèle des pratiques illégales de la DAF d’une extrême gravité qui ont entraîné des perturbations majeures dans la distribution des cartes. La procédure normale est la suivante : « Les cartes produites sont conditionnées avant leur envoi vers les commissions de distribution. La phase de tri est capitale et était très bien organisée. Chaque équipe, sous l’œil vigilant d’au moins un contrôleur de la CENA, procédait au tri des cartes par commission d’enrôlement ». Afin de priver des millions de nos concitoyens du droit de vote, le Ministère de l’Intérieur a modifié illégalement la procédure, en écartant la CENA du processus, en décidant unilatéralement d’expédier les cartes d’électeurs, en vrac, sans aucun tri. La MAFE pointe la responsabilité majeure de la DAF dans les dysfonctionnements liés à la procédure préalable à la distribution des cartes, et recommandé (cf page 75) « le retour à la DAF, et le reconditionnement sous le contrôle de la CENA, des cartes d’électeurs en souffrance ». Une recommandation qui n’a pas été suivie par le Ministre de l’Intérieur.

  • Le scrutin du 30 juillet 2017 est insincère et devait être annulé par le Conseil Constitutionnel

Au vu des éléments précités, il apparaît clairement que c’est le Ministère de l’Intérieur qui a organisé et planifié le chaos lié à la distribution des cartes d’électeurs, dans l’unique but de permettre au régime de réaliser un hold up électoral lors des élections législatives de 2017. Ces éléments sont corroborés par le point 7.2 du rapport de la MAFE intitulé « Revue de la distribution des cartes » qui fait ressortir les distorsions suivantes :

  • Entre le fichier général des électeurs (6 219 446), et le nombre de cartes produites, il y a un gap de 921 916 cartes,
  • Entre le nombre de cartes reçues par les commissions administratives de distribution et le nombre de cartes distribuées, il y a un reliquat de 1 650 462 cartes à distribuer.

En résumé, le rapport de la MAFE souligne que le nombre de cartes distribuées (3 421 138) ne concerne qu’à peine 55% des citoyens enregistrés dans le fichier général des électeurs (6 219 446). Quasiment près de la moitié du corps électoral (45%) a été privé volontairement de vote par le Ministère de l’Intérieur, le 30 juillet 2017. Ces données figurent dans le rapport de la CENA, sur les législatives de 2017 (cf page 24). Cette défaillance de l’Etat, d’une extrême gravité, a été commise en violation d’un Droit Constitutionnel absolu (article 3 qui garantit le Droit de vote), et devait conduire les « 7 Sages » à annuler le scrutin du 30 juillet 2017 ; un scrutin totalement éloigné des standards d’une élection libre, transparente, concurrentielle.

  • La fiabilité du fichier électoral ne garantit nullement la sincérité d’un scrutin

La fiabilité du fichier n’est qu’un des mallions du processus électoral et ne suffit pas à elle seule, à garantir la sincérité du scrutin. La réalité est plus alarmante, au vu du rapport de la Mission D’Audit du Fichier Electoral qui disqualifie le Ministre de l’Intérieur pour l’organisation du scrutin présidentiel (la CENA est dépouillée de ses prérogatives essentielles). En 2016, un système de fraude à l’Etat Civil, d’une ampleur inouïe a été constatée à GOUDIRY. La MAFE signale que dans plusieurs circonscriptions, des certificats de résidence de complaisance ont été délivrés frauduleusement par des maires afin d’opérer des transferts d’électeurs fictifs dans leur circonscription. La proposition de Maître Mame Adama GUEYE pour la mise en place d’un Etat-Major Opérationnel afin de sécuriser le vote du 24 février 2019 est un IMPERATIF.

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

 

Annonces
Annonces

30 commentaires

  1. Rendre ns carte svp #brasil é Argentina

  2. La fraude a toujours été utilisée dit :

    Il n’ya que les nervis de l’APR qui osent affirmer que les fraudes électorales ne sont plus possibles … ÉVIDEMMENT QUE C’EST UN TRÈS TRÈS GROS MENSONGE !!!
    Les fraudes électorales ont toujours été possibles, les fraudes sont encore possibles et pour 2019 la seule stratégie électorale c’est la fraude massive et la répression violente ! D’ailleurs les matraques et les camions de répression ont été commandés !
    Tenez-vous prêt laa wakh mane !

  3. Loumouleennko diaral,naleennko diaral.2019,c’est dans 4mois.

  4. Beugue Sama rew dit :

    Mr Sougou merci c’est surprenant de les entendre dire que Macky passera avec 54% oh peuple du Sénégal reclamez vos cartes exigez votre présence sur le fichier électorale car le vote est un droit et les 50 milliards payés constituent notre argent Abdoulaye Daouda Diallo et Aly ngouille Ndiaye sachez que rien n’est éternel si vous voulez la guerre alors pour votre info on est déjà mort wa salam

  5. Beugue Sama rew dit :

    Aly ngouille Ndiaye est au courant motakh dans son discours il demande le respect du verdict des urnes sur ma CIN c’est marqué non inscrit sur le mais pour ton info je vais voté car j’ai un casier vierge et je paie régulièrement l’impôt. Wa Salam

  6. Ce n’est pas sérieux nous savions qui le ont volontairement mis le chaos lors des législatives de 2017 beaucoup de personnes n’avaient pas reçu leurs cartes . Les zones réputées hostiles n’ont pas correctement voté. Il faut exiger un voté sincère. Macky est très minoritaire dans ce pays.

  7. FAKE NEWS..Des pions de l’occident qui veulent nuir le Senegal

  8. C un secret de polichinelle tout le monde sait depuis 2012 toutes les élections municipales législatives référendum organisé par Macky Sall ont été volés

  9. davide dit :

    je me suis inscrit à Lisbonne depuis mars passe’ .j’ ai téléphoné’à » l’ambassade:NADA

  10. de quoi rallumer le feu pour l’opposition, avec tout ça les gars, macky doit gagner au premier tour,c Ahhhhh vive la fraude bien organisée, mais hélas……

  11. Vous gueule trop aller travaille c est mieu de dire du bla bla .

    1. Albert dit :

      Nique ta maman toi et macky on sait tous qu’il veut voler les élections présidentielles mais on l’attend cette fois ci au tournant.

  12. Amadou Drame dit :

    Vraiment ces du n’importe quoi macky joue avec l’intelligence du peuple nous sommes déterminer à donné notre vie pour dégage macky sall et ça bande d’incompétence et incapable de nous fournir la vérité sur l’affaire des 54 milliards volé par mr daouda Diallo. La jeunesse et déterminer de bloqué macky et sont clans

    1. Diop dit :

      Dagay fenn do def dara

  13. mbagnik dit :

    C’est vraiment honteux . Quel recul!!!! J’ai honte pour mon pays . Même les législatives ont été volées . Personnellement je ne suis pas ctre Macky . J’ai toujours voté pour lui mais tout recul démocratique au Sénégal qui est un example pour L’Afrique et tout le monde doit se lever comme un seul homme pour défendre cet acquis que DIOUF, WADE nous ont légué . Ainsi que le meilleur gagne.

  14. Kalsoum dit :

    Macky ne peut pas gagner au 1er tour, c’est pas possible, moi qui vous parle je n’arrive pas à retirer ma carte. Ils savent bel et bien que s’ils volent pas les élections, s’ils perdent, ils iront tous en prison en commençant par leur mentor

  15. Tiana dit :

    Alors, Amy Magouille Ndiaye , vous qui voulez faire croire qu’on ne peut plus voler les élections au sénégal . Vous savez vous même pourquoi vous ne voulez pas confier l’organisation des élections à une personne neutre c’est pour pouvoir truquer le vote.

  16. Si ces faits sont averes que prevoit lopposition pour contourner ce fleau

  17. Les ressources signalees au senegal aiguisent lappetit de beaucoup de continents patticulierement les puissances occidentales et certains pays seraient prets a debloquer une fortune pour saboter le processus electoral en visant des contributions de cette maniere

  18. Cheikh Gaye dit :

    Véritable cauchemar depuis plus de six j’ai re déposé pour régulariser ma carte d’électeur erronée impossible d’obtenir la vérité sur cette affaire de carte d’identité

  19. Cheikh Gaye dit :

    ,, tout cela est fait exprès

  20. Soxna Haty dit :

    Ma carte ma voi et je vai le donné à Gueum sa Bopp

  21. Fraude intégrée dit :

    La fraude s’est modernisée comme tout. Elle est intégrée dans le système, programmable et dosable.

  22. Vive le régime parlementaire! dit :

    Supprimons le poste de président qui nous cause tant de problèmes de 2èm, 3èm mandats, transhumances, filtrages, fraudes..

  23. Lemou dit :

    Mais qu’il publie le rapport au lieu de le commenter..Ces experts qui sont venus à la demande de l’opposition ont trouvé le fichier électoral fiable à 98,8%..Le reste se sont des mensonges, c’est du réchauffé, il était où depuis Février 2018?

  24. passant dit :

    POUR DIRIGER UN PAYS, IL FAUT L’AIMER.
    Moi qui avais voté pour le président macky sall soit de plus en plus convaincu d’une chose, on ne peut pas aimer ce pays, être patriote et revoter ou voter pour le président macky sall.
    En effet, il faut vraiment détester ce pays pour soutenir une gouvernance mafieuse, faite de corruption exponentielle d’État, de justice politisée et injuste des vainqueurs pour emprisonner uniquement des opposants ou les exiler, une impunité totale et générale pour les voleurs multi milliardaires du clan présidentiel dont les dossiers sont sous le coude protecteur du président.
    Il faut vraiment détester ce pays pour accepter cette gouvernance sans aucune valeur morale ou éthique, sans dignité ni grandeur, faite de renoncements à toutes ses promesses du président, à ces détournements des derniers publics et autres surfacturations aidées par le président lui même qui retient les services de contrôles du pays pour encourager un pillage systématique des biens de ce pays, un recul démocratique généralisé qui va mener ce pays vers des élections les plus anti démocratiques, les plus despotiques, les plus indignes avec un risque élevé d’imploser pour le pays.
    TOUS CEUX QUI SONT AU POUVOIR SONT DEVENUS DES MULTI MILLIARDAIRES QUI LANCENT LES MARCHES DE MILLIERS DE MILLIARDS AU TOTAL ET QUI LES RÉCUPÈRENT PAR LEURS SOCIÉTÉS CRÉÉS A CET EFFET…
    Le président macky sall a oublié un élément fondamental, nous l’avions élu pour mette en oeuvre ses engagements, ses engagements, mais pas pour forcement le réélire.

  25. NA LEER dit :

    J’ai lu attentivement le rapport. L’HEURE EST TRES GRAVE AVEC CE REGIME DE FRAUDEURS. Le rapport ne traite pas uniquement de la fiabilité du fichier.
    PAGE 9 DU RAPPORT: Les experts de l’Union Européenne précisent « que la Mission d’audit du fichier électoral a élargi le champ de ses travaux à l’ensemble des objectifs généraux et spécifiques spécifiés dans les TDR de l’audit du fichier électoral. Une attention particulière a été accordée aux dysfonctionnements survenus en amont et durant le scrutin du 30 juillet 2017 avec la nécessité de les recenser, de les analyser et de les corriger dans la perspective de l’échéance de 2019 (élection présidentielle) . CONCLUSION : ALERTE « DIPLOMATIQUE » DE L’UNION EUROPEENNE SUR LE RISQUE DE FRAUDE ELECTORALE EN 2019, SUITE AUX DYSFONCTIONNEMENTS GRAVES CONSTATES LORS DE LA REFONTE PARTIELLE EN AMONT, DE LA DISTRIBUTION DES CARTES D’ÉLECTEURS ET DU SCRUTIN ANTIDEMOCRATIQUE ET ILLEGAL DU 30 JUILLET 2017. LES PAGES 23 ET 24 ACCABLENT LE REGIME ET LISTENT TOUTES LES FRAUDES. Le fichier est « fiable » et pourtant ils ont fraudé.

  26. SONKO 2019 dit :

    Sonko avait prévenu, on l’a accusé de tous les noms. Le scénario est déjà calé.

  27. Soum dit :

    C toujours comme d’AB est mon cher Afrique quand t’es que on va comprendre, quand les poules aurons des dents, a jamais , donc, il y’a que le peuple qui peuvent changer sinon wollah rien

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *