Capitaine Touré : « Non la gendarmerie nationale n’est pas mise sous tutelle de l’armée »

Capitaine Touré : « Non la gendarmerie nationale n’est pas mise sous tutelle de l’armée »

Conformément à loi 84-62 du 16 août 1984 portant organisation générale des Forces armées, la Gendarmerie nationale est « partie intégrante des Forces armées ». Cette loi qui cite les entités qui composent les Forces armées, en les classant en trois (03) catégories, dans l’ordre hiérarchique, dispose par son article 3 que :
« Les Forces armées comprennent :
1. au niveau de la Présidence de la République :
– un Etat-major particulier ;
– une Inspection générale des Forces armées ;
– une Maison militaire ;
2. au niveau du Ministère des Forces armées :
– un Etat-major général des Armées ;
– un Haut Commandement de la Gendarmerie nationale ;
– une Direction de la Justice militaire ;
– des Directions de services ;
– des organises d’inspection, d’études, d’information et de contrôle.
3. au niveau des Armées et de la Gendarmerie nationale :
– des états-majors des Armées de terre, de l’Air et de Mer ;
– des commandements de la Gendarmerie territoriale et de la Gendarmerie mobile ;
– des corps de troupe et de gendarmerie ;
– des écoles miliaires ;
– des organismes de soutien logistique.
L’organisation des Forces armées est fixée par décret. ».

Ainsi, le Décret n°2024- 824 portant organisation du Haut-commandement de la Gendarmerie nationale ainsi que les attributions des autorités de commandement du 26 mars 2024 est une simple application de la loi précitée.

Pour rappel, ce décret dispose en son article 1er :
« La Gendarmerie nationale fait partie intégrante des Forces armées. Ses formations prennent rang à la droite des autres forces dans les prises d’armes et défilent en tête des troupes. Les lois et règlements militaires lui sont applicables, sauf exception motivée par la spécificité de son organisation et de son service. Elle est compétente sur toute l’étendue du territoire national. Elle exerce ses compétences de police administrative et judiciaire, dans les villes et les communes ainsi que la police militaire auprès des Forces armées. »

Ces dispositions ne signifient nullement que la Gendarmerie est placée sous la tutelle de l’Armée. En termes d’encrage institutionnel, ce texte n’apporte aucun changement. En réalité, il ne fait que réitérer l’appartenance de la Gendarmerie aux Forces armées (aux cotés des 3 armées – armée de terre, armée de l’air, marine nationale) d’une part et donner un fondement textuel à une coutume très ancienne relative à l’ordre de préséance des forces militaires lors des cérémonies, et partagée avec tous les pays disposant d’une Gendarmerie.

De même, ce texte fait des précisions concernant les zones de compétence pour lever une équivoque laissant croire que la gendarmerie est seulement compétente en milieu rural. Cette situation découle d’une mauvaise interprétation des dispositions ci-dessous de l’article 1er du décret 74-571 portant règlement sur l’emploi de la Gendarmerie :
« Partie intégrante des forces armées, la gendarmerie nationale est une force instituée pour :
– Veiller à la sûreté publique,
– Assurer le maintien de l’ordre et l’exécution des lois et règlements.
Une surveillance continue, préventive et répressive, constitue l’essence de son service.
Son action s’exerce sur toute l’étendue du territoire de la république et aux armées en campagne.
Elle est particulièrement destinée à la sûreté des zones rurales et des voies de communications. »

Seydina Oumar Touré

31 COMMENTAIRES
  • Gadiog

    Bien dit mon capitaine les sénégalais commentent des sujets qu ils matrisent pas donc silence.

    • Amy

      Tout à fait! Il faut, dans toute situation que les sachants sortent pour rétablir la vérité.

      • Baro

        Bien dit

      • Djibril

        Vraiment

    • Lina Diouf Diagana

      Merci beaucoup à notre valeureux Capitaine pour tous ces éclaircissements

  • Kathiorbi

    SURVEILLER MACKY SALL, IL EST TOUJOURS DANS LA PEAU DUN MALFAITEUR . WAIT AND SEE

    • Analyste26

      Allez soigner votre -Macky-phobie-

    • Analyste26

      allez soigner votre « Macky-phobie »

    • Mboup

      Je ne te dirai pas Non kathiorbi!

    • Mboup

      Bien dit kathiorbi.

    • Mboup

      Bien dit kathiorbi !

  • Yoro ndiaye

    La gendarmerie nationale a toujours été dans l’armée

    • Franck

      Mais pas dans le corps des militaires il faut bien comprendre ce que Macky sall a dit.

      • deuz_soldier

        cheu franck yen vous etes pénibles. Un militaire est un membre des forces armées. Les gendarmes à l’instar des militaires des armées de l’air, de la marine, de terre sont tous des militaires. Lire xhana ça doit être facile

  • Bira gaye gueye

    Le bon Dieu n’aime pas les menteurs car leur maison et en enfer s’il vous plaît cessez de parler des dossiers que vous ne maitrisez pas c’est mauvais.

    • Diatta

      Merci grand, maintenant au Sénégal, les gens vivent de mensonges et de manipulations tous les jours. Faisons très attention pour ne pas brûler ce pays avec des mensonges….

  • el hadj sidy diop

    Tout le mal et l’incomprehension que vivent les populations émanent de ces soit-disant journalistes qui confident Angleterre et Pommes de terre. C’est à leur niveau que l’ on devait opérer une profonde purge car in fine c’est eux qui embrouillent les gens en intervenant dans des domaines qu’ils sont loin de maîtriser

    • el hadj sidy diop

      Qui confondent je veux dire…

  • Elhadj

    Sénégal ce sont ceux qui savent rien qui parlent et ceux qui savent se taisent. C’est bien, mon capitaine, de rétablir les faits. Macky Sall et régime nous ont habitué à laisser courir des bruits non fondés même si ça devait gravement porter atteinte à la sécurité ou la concorde nationale. Ce que le capitaine a fait pourquoi Macky Sall, son ministre de La Défense ou un membre de son cabinet n’ont-ils pas daigné le faire?

    • faye Michel

      Et tout ce qui commente dans le mauvais sens devrait ce taire jamais si le ministre des forces d exerçait a répondre à tous ces gens malhonnêtes il travaillerai pas
      Il faut commencer à faire taire toute cette bande de perroquets qui croient connaître TOUT dans ce pays

      • Bi michel

        C’est bien dit merci

    • De passage

      Parce que gérer un Etat c’est du sérieux. On n’a pas le temps de réagir à chaque fois qu’un débile pond une débilité. De toute la presse sénégalaise, il n’y a que ce torchon qui nous sort un truc aussi malveillant qu’explosif. Ce qu’il y a lieu de blâmer ce n’est pas les prouesses de cette « presse » ou de ces réseaux sociaux, de ces « activistes »… qui nous polluent les idées en longueur d’année, mais plutôt le comportement de ce Sénégalais assez bête, assez simple d’esprit et assez arriéré qui ne comprend toujours pas que tous les contenus sur internet et sur les journaux sont toujours à vérifier et à prendre avec beaucoup de distance.

  • Elhadj

    Macky sait tout cela mais il préfère toujours laissé le flou saper les esprits, c’est homme très sombre. Merci mon capitaine

  • Mel

    Toute cette cacophonie pour dérouter la pauvre population qui ne comprend rien à des organisations qui n’émanent pas de la volonté d’un pays souverain, car la gendarmerie est purement française donc non universelle comme la police. Je pense qu’il faut fondre ce corps dans la police militaire pour mieux jouer son rôle. Le militaire a pour rôle la surveillance des frontières et non la paix intérieure donc si la gendarmerie est rattachée aux forces militaires c’est une aberration. L’actuel rôle des gendarmes est celui de la police militaire donc il faut les transférer à cette entité afin de les rendre plus performants et sûrement économiser de l’argent dans la formation et dans beaucoup de domaines tout en évitant les amalgames et confusions sur les rôles dans les doubles usages. Parce que souvent les deux corps sortent simultanément avec des commandements divers ce qui conduit aux bévues inutiles.

    • De passage

      Sauf que la gendarmerie assure également une fonction sécuritaire à l’intérieur des frontières, et elle n’intervient d’ailleurs (en ville) que quand les forces de la police s’avèrent insuffisantes. Il est vrai qu’il faudrait voir comment fusionner les corps et s’il le faut redéfinir les missions de chacun, pour délimitation nette. Mais l’existence de ce dècret n’est pas en soi une aberration, c’est au contraire un acte tout bénéfique car qui vient donner enfin une base légale, juridique précise à l’existant. C’est plutôt l’autre article qui est une aberration, et les commentaires des ignorants qui n’ont que les insultes et la haine au cœur.

  • diaspora

    merci mon capitaine,c’est le sénégal qui gagne;
    tournons définitivement la page macky.travaillons ensemble pour sortir les pays des lorgnières

  • Adja Arame kane

    Toutes mes félicitations !!!que le tout puissant vous garde!!

  • Buzz

    Conclusion : quand on y connaît rien, et ce n’est pas la première fois en ce qui concerne les Forces Armées, journalistes et commentateurs malveillants, abstenez-vous au lieu d’interpréter ce que vous ne maîtrisez absolument pas.
    Quand on ne sait pas, on ferme sa g….. surtout s’il n’y a rien de nouveau sous le soleil mais juste vouloir faire le buzz ! Ce n’est pas du journalisme !

  • Guey

    Merci mon capitaine je vous souhaite le poste du ministère des forces armées du Sénégal plein de choses à vous

  • Iba Sarr

    Merci Capitaine. Tu as éclairé la lanterne de beaucoup de citoyens.

  • Ekoot

    Un décret qui y est n’a pas besoin d’un autre d’un décret identique pour son applicabilité. Ça devrait y aller de soi. Un décret de 1984 va s’appliquer q’en 2024 à deux jours du départ de la présidence du président sortant. On enfonce pas une porte qui déjà ouverte. Ça n’a pas de sens.

Publiez un commentaire