Cameroun : Classement RSF 2024 révèle des conditions précaires pour les journalistes

Cameroun : Classement RSF 2024 révèle des conditions précaires pour les journalistes

Bien que le Cameroun ait montré une légère amélioration dans le classement de Reporters Sans Frontières (RSF) par rapport à l’année précédente, le pays reste l’un des plus périlleux pour les journalistes, d’après le récent rapport de l’ONG. ‘Il est impossible d’adopter une ligne éditoriale critique et indépendante sans subir d’importantes menaces et pressions’, souligne le rapport de RSF.

Au Cameroun, l’influence du président sur les responsables des médias gouvernementaux et sur le Conseil national de la communication intensifie l’autocensure et l’uniformité des médias avec les directives officielles. De plus, même si une aide à la presse est présente, elle est jugée insuffisante par RSF, exacerbant la vulnérabilité des journalistes, en particulier dans les médias privés.

Le danger est constant pour ceux qui oseraient tenir une position critique ou indépendante envers le régime, mettant en lumière une précarité qui compromet gravement leur indépendance.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire