PUBLICITÉ

Bruits de bottes Sénégal-Gambie : Les troupes sénégalaises déclarent s’être perdues

Ce jeudi 21 mai, des troupes sénégalaises seraient illégalement entrées en Gambie. Poussant ainsi le commandant Farafenni à envoyer des troupes à Jarra. Mais la situation a évolué avec le mea culpa des troupes sénégalaises affirmant s’être perdues en territoire gambien. C’est du moins ce que mentionne le site chronicle.gm. 

Les militaires sénégalais…

Une vingtaine de militaires sénégalais ont pénétré dans la communauté frontalière de Sarre Omar, dans la région du Bas Fleuve. Les forces armées gambiennes ont envoyé leur personnel dans cette communauté pour une mission d’enquête.

…Et la patrouille gambienne

“Je peux confirmer que l’équipe de patrouille s’est bien rendue à cet endroit particulier de Sare Omar qui, d’après ce que nous savons, est un site de débarquement de bois dans la région de la rivière inférieure”, explique le major Lamin K. Sanyang à The Chronicle.

“Au cours de l’interaction avec la communauté de Sare Omar, Les forces armées gambiennes (GAF) ont obtenu des informations selon lesquelles les forces armées sénégalaises se trouvaient dans trois pick-up et un véhicule blindé de transport de troupes (APC) avec environ 20 à 30 personnes qui étaient postées à un poste de garde à Amdalai, de l’autre côté de Sare Omar.

Les troupes Sénégalaises égarées…

Le major Sanyang a déclaré que les Sénégalais ont affirmé aux villageois qu’ils effectuaient leur patrouille de routine autour de la frontière et qu’ils sont entrés dans Sare Omar. Les troupes sénégalaises ont déclaré s’être perdues dans le sud du territoire gambien jeudi.

…Ont quitté les lieux…

“C’est alors que les jeunes du village et certains membres de la communauté leur ont demandé de partir et les forces sénégalaises ont accepté et ont quitté Sare Omar sans aucun incident”, a-t-il déclaré.

…Sans aucun incident

La Gambie et le Sénégal ont signé un accord en 2017 qui permet aux militaires des deux pays d’entrer et de suivre les personnes recherchées. Toutefois, M. Sanyang a déclaré que cela n’avait rien à voir avec l’accord signé.

whatsapp 232
Annonces

(3) commentaires

  • Justin

    Ou est le mal au point que l’on en fasse autant de bruit.Si cette presse savait que la nature en ces lieux est identique des deux cotes .Combien de fois a t’on vu des militaires en entrainement se perdre ?Il faut arrêter d’attiser ou entretenir des différents la il ne faut pas.

  • Khouly Beuth

    ÉGARER OÙ NON L’ARMÉE SÉNÉGALAISE DOIT POURSUIVRE CES VOYOUS QUI COUPENT LÂCHEMENT SAUVAGEMENT NOS ARBRES ET INSTALLENT LE DÉSERT DANS NOTRE PAYS. L’ARMÉE DOIT LES TRAQUER, LES ATTRAPER, LES FRAPPER BIENS SANS PITIÉ ET LES METTRES HORS ÉTAT DE NUIRE NOTRE BELLE VÉGÉTATION DE NOS RÉGIONS DU SUD.

  • 1Er Exportateur De Bois

    gambie 1er exportateur de bois de la sous région, sans forêt, d’où vient le bois? où se cachent les traficants de bois, stupéfiants et autres? où sont les bateaux?..