PUBLICITÉ

Boycottons ! Par Elimane DONAYE…

Boycott, Elimane Donaye, Présidentielle
Boycottons ! Par Elimane DONAYE…

Il est des principes auxquels on s’arrime ardemment mais en regrettant parfois de devoir y tenir. Ainsi de la liberté et, singulièrement, de la liberté d’expression.
La liberté n’est pas vertueuse en soi. L’usage qu’on en fait, parfois. A l’instar de la langue d’Esope, elle peut aussi être la pire des choses.
La récente fréquentation, fugace et forcée, des réseaux sociaux et de la presse en ligne me conduit à un constat consternant : la plupart de nos concitoyens n’ont rien à dire. Et pourtant, ils parlent…

La parole s’est démocratisée dans notre pays. Elle explose mais elle n’est que cette déflagration. Formellement adultérée, elle est désormais insignifiante. Elle ne dit rien qui importe hors la vacuité de celui qui la prend. Parole de tous, vanité de chacun. La chair est devenue verbe.
Qu’il devait être doux le temps d’avant Internet où chacun réservait son opinion à son modeste entourage…Le temps où l’homme, par une humilité de bon aloi ou faute de moyens de se répandre, se contenait. Las, aujourd’hui, il se débonde. L’incontinence verbale est devenue la règle.

Les réactions concordantes et outrées à l’appel du président Wade au boycott des élections me dictent ces remarques désabusées. Ici, comme souvent, l’évènement n’est pas dans le fait mais dans les commentaires. Caquetages oiseux de gens de rien. Un déferlement d’imbécillités haineuses…
Ainsi a-t-on entendu le chanteur Mame Gor Diazaka et Fou malade, le bien nommé, dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux et relayées par les médias, critiquer vertement la déclaration de l’ancien président de la République que, faute de lettres, … ils ne comprennent même pas.  « O tempora… »

Que des chanteurs, des rappeurs se muent en commentateurs de la vie politique sénégalaise en dit long sur la cacophonie qui règne dans notre pays. Je formule donc le vœu suivant : que Fou malade et Mame Gor Diazaka s’occupent de musique, domaine où l’illettrisme ne nuit pas, s’il n’y est requis. Et non, de grâce, de politique qui suppose des ressources qui leur font défaut. Que les intellectuels pensent, que les chanteurs chantent, que les lutteurs suent et que les imbéciles…fassent des rondes. Le Sénégal ne s’en porterait que mieux.
A l’âge vénérable qui est le sien, Abdoulaye Wade-qui n’aspire à aucun mandat électif-continue de se dévouer corps et âme à son pays, dépensant son énergie et sacrifiant son confort personnel au nom d’une certaine idée du Sénégal. Il faudrait saluer le patriote. Et ne devraient pouvoir aventurer une opinion sur son appel au boycott que ceux qui se dévouent à la patrie dans une même généreuse mesure.

Abdoulaye Wade, en appelant au boycott du scrutin, voudrait brûler le Sénégal. Que non pas ! C’est Macky Sall et son régime qu’il veut fumer. Et le Sénégal, grâce à Dieu-celui des patriotes épris de démocratie-est autre chose que la pléiade oligophrène qui, provisoirement et à la suite d’un malentendu électoral, nous dirige.
Un président de la République qui frappe d’inéligibilité ceux de ses concitoyens qui sont susceptibles de l’évincer par les urnes porte atteinte à des droits fondamentaux dont les droits civiques. Il le fait encore plus lorsqu’il s’autorise à emprisonner tel opposant politique ou à en exiler tel autre sans autre forme de procès.
Dans ces circonstances, appeler au boycott des élections est un acte de légitime défense.

Abdoulaye Wade, par son appel de Versailles, a pris officiellement le maquis. D’autres le rejoignent. La résistance s’organise. L’avenir lui donnera raison.
Lorsque la démocratie est menacée, il est légitime de monter au front du refus. Obligation de refus pour tout patriote exigeant que le renoncement n’adultère.

 

Annonces
Annonces

(16) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
oussou

très bien écrit en tout cas. Bravo!

diambar

vous considérez les musiciens comme des ilettrés. Vous êtes méprisant. Et pédant aussi

    damel

    saaway musiciens yi tekki wougn dara

      démocratie

      un musicien a droit à parler comme nimporte qui. On est en démocratie!

      musique

      Elimane se prend pour qui? les musiciens sont des citoyens comme lui. Il n’est pas mieux qu’eux. Fou malade et mame gor on raison, on ne va pas bruler le Sénégal pour wade. Vive les musiciens

    mass

    c’est ce qu’il sont point barre!

xavier

personne ne va boycotter. Nous sommes dans un pays de droits. Vous êtes resté au pouvoir pendant 12 ans, vous avez gaspillés l’argent de ce pays là. Votre leader a 92 ans, qu’il aille se reposer et laisses notre cher Senegal en paix. Kenn dou boycotté

lodia

Toi fermes la

diablo

très belle plume machallah Elimane

déçu

Elimane tu as vendu ton âme ou ta plume à ce vieux sénile qu’est Wade. C’est décevant parce qu’il n’en vaut pas le coup. Il ne se bat que pour son fils, il s’en fiche du Sénégl. Dommage que quelqu’un comme toi que je lisas avec plaisir le rejoigne. Gueumo dara

diengsala

Nguir yalla, apprenez à écrire plus simplement. J’ai eu besoin d’un dico pour bien comprendre votre texte.Et pourtant, je parle correctement français. On sait que vous parlez très bien français mais simplifiez votre discours. Le sénégalais n’est pas simple quoi. N’oubliez pas que le français n’est pas notre langue maternelle, on nous l’a imposée.

    sapeur

    dianguil mo gueune wakh diou bari dji. Wassalam

Harouna Barry

Cher Elimane,ne croyez-vous pas être hors sujet ou est-ce que votre esprit partisane vous égare? 1em:Celui qui est en prison a à son crédit une multitude de chèques de faux achats que le commun des mortels est en prison pour moins que cela.2em le cas Karim est incommensurable car même un aveugle,muet et je ne sais quoi sait les forfaitures commises par ce garcon. Un père qui proclame haut et fort que seul son fils possède une intelligence qu’aucun Sénégalais n’en possède d’où ,mon fils ou rien.Jugez en vous même en regardant de plus prés le P D S.

Harouna Barry

P S:Nous serions avec Me Wade s’il s’engage à apporter un soutient sans faille à un candidat de l’opposition .Être partisan,n’empêche pas d’être objectif dans son raisonnement.

Dadis

Belle plume!Mais arrêtez de mettre sur le même panier tt le monde!En TT cas mw ki est jeune,j’ai plus d’admiration pour ce « soi-disant » illettré fou malade k certains Ass du verbiage à haut nivo!Dites kil a tort d rapelé à ntr grand gorgui d »Délloossi khélam »c mieu k d’essayé d l traité d’illétré!Je n nie pas kil existe bél é bien une certaine mediocrité notoire mé ne généralisons pas!

Publier un commentaire