Berlusconi décide de vendre le Milan AC

« Je ne nie pas l’intérêt pour une possible acquisition d’actions dans un club aussi prestigieux que l’AC Milan mais, pour le moment, ce ne sont que des discussions cordiales et privées avec des représentants du groupe AC Milan. Aucune décision n’a été prise, aucun accord n’a été signé ». Il y a quelques semaines, le mystérieux homme d’affaires Bee Taechaubol démentait la formulation d’une offre à hauteur d’un milliard d’euros pour le rachat du Milan AC. Aujourd’hui cependant, la presse transalpine parle bien d’une proposition du Thaïlandais pour l’écurie rossonera. Et même d’un accord.

La Repubblica a été la première à évoquer une rencontre entre le businessman et l’actuel propriétaire milanais Silvio Berlusconi. Une rencontre à Arcore, au domicile de l’ancien président du conseil italien, qui d’après l’ensemble des médias du jour, de La Gazzetta dello Sport à Sky Italia, a donc débouché sur un accord préliminaire pour la vente du Milan. Comme l’explique la Rosea, cette entente prévoit que Berlusconi cède d’ici mai 30% des parts du club, sans quoi il devrait s’acquitter d’une amende représentant 10% du montant de l’affaire au groupe représenté par Taechaubol.

Au-delà de cet accord déjà signé, les deux parties se seraient entendues sur la cession du restant des parts du Milan d’ici 4 à 5 ans. Une affaire qui se concrétisera sur le long terme donc, mais dont le premier acte est attendu d’ici le terme de l’exercice. Après divers contacts avec de potentiels repreneurs, une flopée de démentis et des déclarations fortes posant sa volonté de ne pas vendre, Berlusconi a donc décidé de céder. Le Milan s’apprête à changer de main, après une ère de près de 30 ans, la plus faste de son histoire.

1 COMMENTAIRE
  • يا سلام

    Ok

Publiez un commentaire