Ben Moustapha : « Nous n’avons pas peur du Sénégal »

 Elles partagent le même groupe pour les éliminatoires de la CAN 2015. A en croire Farouk Ben Mustapha, joint au téléphone par L’Observateur, «c’est un groupe difficile, composé d’équipes solides». Avec des champions d’Afrique et un quart de finaliste au Mondial 2002, le groupe G présente, sur le papier, une belle gueule. «L’Egypte, sept fois champion d’Afrique, dont trois de rang (2006, 2008, 2010) n’est pas toujours aussi fringante, mais a une tradition de football et du vécu. Le Sénégal, finaliste de la Can 2002, reste une très belle équipe.»

L’international tunisien en est conscient : les «Lions» qui surfent sur une vague de confiance depuis le match retour des barrages contre la Côte d’Ivoire (1-1) au Maroc ne seront pas «faciles à manoeuvrer». «Mais, précise le gardien tunisien, nous n’avons pas peur d’eux. Nous allons jouer nos chances à 100%. Comme le Sénégal, un vent de renouveau souffle sur la Tunisie : un nouvel entraîneur (Georges Leekens) et un nouvel état d’esprit. Les choses ont changé. Après l’échec lors des barrages de la Coupe du monde (contre le Cameroun, (0-0) à Tunis et (4-1) à Yaoundé) et l’arrivée du nouveau sélectionneur, il y a plus de solidarité.» Il y a de cela 14 ans, cette solidarité n’avait pas suffi aux Tunisiens. Ils avaient perdu à Dakar (3-0) comme à Tunis (1-0) devant Jules Bocandé et sa bande en éliminatoires de la Can 90. «Mais là, rappelle Farouk Ben Moustapha, c’est une nouvelle génération, avec des joueurs qui veulent porter haut le drapeau de la Tunisie. Ce sera très difficile pour les ‘’Lions’’, parce que nous voulons à tout prix jouer la Can 2015 et nous avons des chances réelles de nous qualifier.»

L’Obs

 

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire