PUBLICITÉ
Bayal Sall st etienne vs lyon

Bayal Sall : « Si je suis dans la merde un jour, St Etienne ne sera pas là »

Bayal Sall en colère contre les dirigeants de son ancien club, Saint Etienne! L’ancien international sénégalais, qui s’est entraîné avec les verts cet été, espérait signer un contrat dans cette équipe où il a joué pendant 10 ans. Mais il n’a pas été retenu par le président Romeyer. Dans cet entretien accordé à So Foot et exploité par Senego, le sociétaire de Lyon Duchère dit avoir compris que si, un jour, il était dans la merde, son ancien club ne serait pas là pour l’aider. (Quelques morceaux de l’interview choisis)

Comment un joueur qui a défendu les couleurs stéphanoises pendant dix ans (de 2006 à 2016) atterrit-il à Lyon ?

Cet été, je suis revenu à Saint-Étienne pour m’entraîner avec la réserve et j’ai croisé en ville Laurent Roussey, le nouvel entraîneur de La Duchère. Il m’a présenté le projet ambitieux du club, mais je lui ai dit de me rappeler lorsque je rentrerais du Sénégal. Et c’est ce qu’il a fait, plusieurs fois… Comme c’est la personne qui a lancé ma carrière professionnelle à Saint-Étienne, c’était à moi de lui rendre la monnaie de sa pièce, donc je lui ai dit OK pour une saison afin d’aider le club à monter en Ligue 2 et tenter une nouvelle expérience.

À 33 ans et après trois saisons à l’étranger sans beaucoup jouer, as-tu eu peur de ne pas retrouver de club ?


Non, jamais. J’avais quelques contacts, en France et à l’étranger. Mais comme je n’avais pas joué depuis un an en raison du décès de mon père et que les deux saisons précédentes, j’avais évolué au Qatar où il n’y a pas de niveau puis en Belgique (Royal Antwerp), j’avais un peu disparu des radars. Les clubs se posaient des questions sur mon état de forme. La Duchère, c’est aussi l’occasion de me relancer.

Comment se passe la vie d’un ancien Vert à Lyon ?


Très bien ! Mais déjà à l’époque où je jouais à Saint-Étienne, je me baladais souvent à Lyon. Le lendemain du derby de 2014, mon but et notre victoire 3-0, j’étais à Lyon avec ma femme à Part-Dieu et je n’ai jamais eu de souci. Au contraire : depuis que je suis arrivé, beaucoup de Lyonnais m’interpellent. Encore hier, un supporter m’a dit qu’il aurait aimé que je joue à l’OL. La rivalité, c’est sur le terrain.

Cet été, tu t’es entraîné avec Saint-Étienne. Tu aurais aimé y signer un nouveau contrat ?


C’est la maison, j’aurais beaucoup aimé. J’ai parlé avec le président de ma volonté de revenir et me relancer à Saint-Étienne, mais je n’ai pas eu de nouvelle et j’ai compris qu’ils n’étaient pas intéressés. Ça m’a fait un peu mal parce qu’avec tout ce que j’ai fait pour le club, je pense qu’ils auraient pu faire un geste. Des joueurs de l’effectif me disaient qu’ils souhaitaient mon retour. Je pense qu’en tant qu’ancien Vert, et pas n’importe lequel, je méritais plus de respect. J’ai compris que si un jour j’étais dans la merde, ils ne seraient pas là.

De quel président parles-tu ?


Romeyer. Je ne parle pas à Caiazzo.

Justement, le fonctionnement du club à deux présidents est souvent pointé du doigt par les supporters. Qu’en penses-tu ?


C’est bizarre. Mais pour les joueurs, il n’y a qu’un président : Roland Romeyer. C’est le seul que l’on voit à l’entraînement, dans les vestiaires. Certains ne doivent même pas connaître Bernard Caiazzo.

Toi qui as suivi la préparation des Verts de l’intérieur, arrives-tu à expliquer leur mauvais début de saison ?


Je pense que le problème vient du recrutement. Je ne parle pas de la qualité des joueurs, mais ils ont trop recruté. Ils auraient dû doubler les postes, et rester dans la continuité… Mais en recrutant autant de milieux notamment, ils ont bouleversé l’équilibre du groupe et j’ai l’impression que les joueurs ne se donnent pas à fond.

Bayal Sall Foot
whatsapp 1019
Annonces

Un commentaire

Babbs Diallo

As tu le niveau pour jouer en ligue 1?

Publier un commentaire