Annonces
Publicité
» » » » » » » » Basket – Hamady Ndiaye, pivot des lions :...

Basket – Hamady Ndiaye, pivot des lions : «Tôt ou tard, nous gagnerons le FIBA AfroBasket…»

  • Diéry DIALLO Diéry DIALLO

Le Sénégal n’est peut-être pas parvenu à remporter son dixième FIBA AfroBasket, mais la diversité culturelle de l’équipe a permis de gagner autre chose au cours de ces dernières années.

Dans une sélection dirigée par l’Espagnol Porfirio Fisac, le natif de New York Clevin Hannah a réussi à combler une lacune que les Sénégalais avaient depuis longtemps à la distribution. Né à Paris de parents sénégalais, l’ailier Antoine Mendy, qui a passé la majeure partie de sa carrière en Pro A française, apporte son style de jeu européen.

« Peu importe où nous sommes nés et où nous avons grandi, une fois que nous portons ce maillot, il n’y a que l’intérêt du Sénégal qui a de l’importance. »

Et quand on se penche sur l’équipe nationale masculine, on remarque immédiatement son esprit d’unité, élément qui a conquis le coeur des fans locaux lors de la phase de groupes du FIBA AfroBasket 2017 disputé dans l’emblématique Stadium Marius Ndiaye à Dakar.

Avec une sélection alignant six natifs de Dakar – Maleye Ndoye, Mouhammad Faye, Hamady Ndiaye, Djibril Thiam, Cheikh Mbodj et Youssoupha Ndoye -, le pays entier s’est senti représenté dans cette équipe qui a pris la troisième place finale de la dernière édition de la compétition la plus importante de FIBA Afrique, co-organisée par le Sénégal et la Tunisie.

Cette diversité est une grande richesse.

« Honnêtement, ce qui compte, c’est le nom sur le devant du maillot. Il n’y a que le mot ‘Sénégal’ qui est important. Tôt ou tard, nous gagnerons le FIBA AfroBasket, » affirme Ndiaye auprès de FIBA.basketball.

« Nous sommes tous ici – des coaches à tous les autres – pour ce pays. Peu importe où nous sommes nés et où nous avons grandi, une fois que nous portons ce maillot, il n’y a que l’intérêt du Sénégal qui a de l’importance. Rien d’autre.

 

 

« Tant que nous serons solidaires, nous n’aurons pas de limites. Le sens de la famille nous a amené jusqu’ici. Partager ces moments avec les fans sénégalais a été une expérience incroyable. »

« Cela fait partie de notre culture et de notre caractère. En tant que joueurs professionnels, notre origine n’importe pas. Quand nous sommes dans l’équipe, nous formons une grande famille, » ajoute Ndiaye.

Natif de Kebemer, dans le nord du Sénégal, Gorgui Dieng – qui a figuré dans le « 5 majeur » du tournoi – a aussi partagé son sentiment sur la signification qu’avait le fait de porter le maillot sénégalais.

 

« Rien ne m’est plus cher que mon pays. Je suis né et j’ai grandi ici. S’ils ont besoin de moi, je viendrai et je jouerai.

« C’est un honneur [de jouer pour le Sénégal], et je m’estime très chanceux de défendre ses couleurs. »

Le Sénégal disputera dès novembre les éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde FIBA 2019.

Source : FIBA.COM

Annonces
Annonces

2 commentaires

  • Jean
    29/09/2017 06:25

    Delene Wakh rek molene dessé

  • pisamba
    29/09/2017 09:14

    Li gnou wokhe déh ware na nékhe bépp Sénégalais! Ils ont dignement défendu les couleurs de la Nation et c’est ça qui est important! Tous les qualifiés à la ‘phase finale’ étaient de potentiels vainqueurs du trophée et le Sénégal n’a pas été ridicule du tout! Qu’ils expriment leur disponibilité à venir défendre les couleurs du pays est très noble et devrait faire plaisir à tout Sénégalais/toute Sénégalaise! Prions d’avoir TOUJOURS une équipe de cette carrure! Ce n’est pas l’envie qui leur a manqué même si on attendait ‘mieux et plus’ de certains joueurs!
    C’est mon humble point de vue, Wa Salam, diam ak diam! Sans rancune et méchanceté aucune!!!

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL