PUBLICITÉ

Basket: Cheikh Sarr souligne l’impact des réseaux sociaux sur ses lionnes

Cheikh Sarr pense que les réseaux sociaux ont des impacts négatifs sur le comportement de ses joueuses. Le sélectionneur national, qui faisait face à la presse après la séance d’entrainement de mardi dernier, a exprimé ses craintes par rapport à l’influence qu’aura Facebook, Twitter, Instagram sur les joueuses de l’équipe nationale du Sénégal de Basketball. Il en a profité pour demander aux internautes sénégalais de l’aider

L’influence des réseaux sociaux

“Quand les gens font des commentaires sur certaines joueuses, d’autres se voient un peu en manque de considération et veulent démontrer quelque chose sur le terrain quelles qu’en soient les conséquences. C’est difficile. Tu vois une joueuse, qui est en forme avec un état d’esprit extraordinaire, le lendemain, tu la vois baisser les bras parce que tout simplement elle a entendu des choses”, a fait remarquer le technicien sénégalais qui a récemment été reconduit à la tête de la sélection nationale féminine.

il y a des gens qui peuvent nous pousser à la victoire mais…

“On est en train de travailler dans ce cadrage mais bon les réseaux sociaux on n’y peut rien. C’est à la joueuse d’avoir une mentalité très forte. Comprendre qu’il y a des gens qui peuvent nous pousser à la victoire mais il y a d’autres qui nous tire vers l’arrière”, indique Cheikh Sarr.

On est comme des dollars …

“Tous les secteurs m’empêchent de dormir. On est comme des dollars. Aujourd’hui on est là, on monte et le lendemain on chute. Cela dépend de l’état d’esprit de la joueuse, son niveau de motivation. La forme, elle est là mais je pense qu’il faut plus jouer sur la psychologie des joueuses, parce que l’affect et l’émotion sont là. Donc, c’est à nous de modeler et de contrôler ça jusqu’aux bout. Je pense que les sénégalais vont nous aider avec les réseaux sociaux, c’est très compliqué”.

Cheikh Sarr Lionnes
whatsapp 210
Annonces

(2) commentaires

Delezi Bobo

tu commences déjà à préparer le s gens à la bérézina …basket avec des coach larbins et veules…des “dirigeants badolos “,sans morale ni dignité…. comment voulez aller loin.toute cette racaille et ses commanditaires finiront mal.

Seydou

Elles n’ ont qu,’à cesser de suivre les réseaux sociaux, le temps de la compétition.diam ni nioy