Babacar Ngom usurpe 76 Ha terres à Ndingler : Les contrevérités de sa fille Anta sur Facebook

La presse n’en fait pas ses choux gras. Mais le contentieux foncier qui oppose le milliardaire Babacar Ngom, patron du groupe SEDIMA aux paysans de la commune de Ndingler (département de Mbour) est loin de susciter l’indifférence du peuple Sénégalais. Pressafrik en a fait état d’ailleurs. 

Suite à des attaques sur les Réseaux sociaux contre le patron de la SEDIMA et non moins président du Club des Investisseurs du Sénégal (CIS) qui est dépeint comme « un puissant riche qui veut dépouiller de pauvres cultivateurs de leurs terres », sa fille Anta Babacar Ngom, Directrice générale de SEDIMA, a cru bon de monter au créneau, en utilisant le même canal (Facebook) pour défendre son employeur de père.

Seulement, elle s’y est un peu mal pris. Dans le texte qu’elle a publié sur sa page Facebook, la dame Ngom avoue que c’est 224 des 300 hectares obtenus par l’entreprise de son père à Sindia (département Mbour) qui « ont acquis le statut de Titre Foncier suivant un décret présidentiel signé en 2019 (par le Président Macky Sall, ndlr) au nom de la SEDIMA ». Ce qui veut dire que les 76 hectares qui constituent la source du contentieux n’ont jamais fait l’objet de délibération.

À l’origine du problème une délibération irrégulière de 300 hectares de la Commune de Sindia pour SEDIMA

En effet, après vérification faite par PressAfrik, SEDIMA a bien acquis 224 hectares de terres dans la commune de Sindia. Mais cette dernière a ensuite délibéré 76 autres hectares, qui se trouvaient dans la superficie de la Commune de Ndiaganiao, en faveur du milliardaire Babacar Ngom. En de plus simples termes, la Commune de Sindia a fait une délibération sur 300 hectares alors qu’elle n’en avait que 224 à disposition.

D’où la source du problème actuel avec les paysans qui ne veulent pas laisser leurs terres à un autre qui prétexte un gros investissement.
D’ailleurs le fameux décret présidentiel dont parle Anta Babacar Ngom n’a pas été signé en 2019 comme elle le prétend.

C’est le décret 2015-548 du 23 avril 2015, publié au Journal Officiel numéro 6858 du 27 juin 2015, ce qui va faire 5 ans à partir de ce samedi 27 juin 2020.

Depuis le début de cette affaire, Babacar Ngom et ses collaborateurs ont tout fait pour faire céder les populations de Ndingler. En vain ! Ils ont même tenté l’intimidation en envoyant des hommes armés.  Mais les paysans sont décidés à garder leurs terres.

Selon une source qui suit ce dossier de près, il y a deux semaines, le fils de Babacar Ngom s’est pointé avec des tracteurs pour détruire les plantations des cultivateurs dans une partie de cette superficie de 76 hectares. Il y a eu des échauffourées et la gendarmerie s’est interposée pour éviter le pire.

La sortie maladroite de la fille du milliardaire sur Facebook avant d’effacer son post

whatsapp 493
Annonces

(17) commentaires

  • G Mbaye

    il y’a trop d’injustice au Sénégal vivement 2024 bienvenue sonko pour géré c’est milliards qui paye pas d’impôts qui piétiner les sénégalais lamda

    • Khady

      Moi j ai mal je ne parviens même pas a avoir un lopin de terre et ces gens parviennent à avoir toutes ces étendues de terres c est révoltant !!!

  • Malamine Badji

    Sa fille devait avoir honte de défendre son père qui veut s’accaparer la terre des diminues cultivateurs on est dans quel pays là

  • En Hadji Malick Thiam

    Laisse nous ou passer pour accéder à nos modestes maisons c inhumain ton mur sur le peage

  • Khalil

    Cette garce devrait la fermer elle parle de développer le Sénégal développer votre poche oui ,on connaît tous comment ça se passe laisser les paysans leur terre le bon dieu ne dort pas ya un jugement qui s’appelle le temps  …allalou diambour sa se passe cash vous devrez avoir honte ,le premier fautif c’est  macron Sall  servir ses amis sur le dos des pauvres paysans la honte vraiment 

  • Der

    Éviter les biens d’autrui c’est mieux ça se paye cash le bon dieu ne dort pas …Li MO takh  leurs enfants et petit  enfants fo t du n’importe quoi  dans la rue 

  • Modou Mbaye Thiam

    hija de puta tu padre nos haz has robado los tierras hija mal nacida

  • Cheikh Gaye

    les honnêtes hommes guidés par Allah swt ne peuvent pas nuire aux 0
    pauvres .la corruption fait qu’ils oublient toujours les lois élémentaire de la gestion.

  • Marra

    Bayileen soufou new doolee yi mane khawma loleen donn rek

  • Senegal_Fait_Le_Buzz

    le premier ministre isralien veux anexce les terres agricoles palestiniens avec l aval du président américain

  • Djibril Kane

    Moi, c’est le décret du Président ci boppam mooma outré. 300 ha par décret. Elle n ‘a pas donné explicitement quelles ont été les contreparties â cette cession. Je ne pense pas que fournir du boulot aux populations soit une raison suffisante pour céder par décret 300 ha à qui que ce soit. 300 ha !. C’est énorme.

  • Malick Diallo

    ces tous des malhonnetes il sens profitent de la naivetè des popilations est leurs inorances pour senrèchirent sur leurs dos

  • Malick Diallo

    telle pere telle fils ce pays avec ce sale systeme il font ce quil veulent dans certainnes societès ya que du pretent nos des voleurs reunient ce pays est foutue

  • Babbs Diallo

    ces milliardaires jamais rassasié c’est incroyable toujours plus ils ont 100 maisons ils voudront toujours prendre le petit lopin de terre du pauvre

  • Nagoos

    Une honte cette famille qui succe le sang des senegalais.. et oublie ndeysanne qu’ils vont mourir un jour.. tout ca pour rien en fait.. Dommage adouna di dofloo certains…. Que Dieu nous offre une bonne FIN.
    Babacar Ngom c’est un vrai truand lui et sa fille pareil.
    Aller voler les terres de pauvres paysans, et en criant que nous nous battons pour eux… Triste.

  • Greatfuldead97

    Pas un mot de nos factions politiques et maraboutiques ou a ce qui ressemble d’opposition, ou de tous ces defenseurs de la preservation du “littoral” et autres faux radicaux sur le drame des populations de NDengeler: ces segments de notre societe corveables a souhait, sans conge ni repos et subissant toutes formes de brimades encore une fois a la merci de ces negriers des temps modernes, fussent ils senegalais ou etrangers. Qui ose s’etonner de leur silence a la lumiere des derniers developpement de l’actualite sur la boulimie fonciere au Senegal.Ils ont tous ete servis! Meme les sardinards de la presse senegalaise qui ont fait a juste raison la depravation du littoral les choux gras de leurs titres et plateaux ont prefere l’omerta sur la tragedie des populations de Ndengueler. Bon sang que le Senegal ne s’arrete pas a Dakar peeps!
    N”est ce pas encore la preuve que tous ces poles d’inconscience et qui se partagent aujourd’hui le domaine national collaborent tous dans la meme strategie d’accaparement du foncier. D’ou l ‘urgence d’activer les reseaux sociaux, de faire partager le drame des populations de Ndengeler de facon a appeler au boycott des produits Sedima …and last but not least a leur nouveau KFC dont les effets nefastes sur notre sante ne sont plus a demontrer.
    Sinon j’ai peur qu’on se retrouvera avec les meme discours, pasteurises, homogeneises, les memes actes de prevarication devant un peuple dont on dit pourtant etre parmi les plus intelligents d’Afrique! Ce genre de dependance obsessionelle que nous entretenons avec ces gangsters aux commandes m’exaspere toujours… et au plus haut point.

    Back 2 the cage. Dineu meusseu bakh!

  • Deug

    Fermes ta bouche ! Tu n’as pas droit au chapitre. Ton géniteur a spolié les terres de pauvres cultivateurs mais qui sont restés dignes. Le bon dieu est le plus grand des juges et je crois fermement que justice sera rendue et nul ne sera lésé. Saches que ton père vous nourrit avec de l’argent illicite.