Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Attaques contre Abdoulaye Daouda Diallo: Alioune Gueye “sermonne” “Xibaru”

“Quand les terroristes de la plume immonde et maculée se trompent de cible

Chassez le naturel, il revient au galop. L’Adage le dit et xibaru n’a jamais cessé de le confirmer. Voilà un prétendu site d’informations qui, bien que rappelé à l’ordre à plusieurs reprises par des citoyens auxquels il a fait du tort mais aussi par l’autorité de régulation des médias, s’entête et se complait dans sa propension maladive et sarcastique à s’attaquer gratuitement à de paisibles citoyens.

En effet dans un article posté aujourd’hui portant sur le meeting des responsables apéristes du Fouta à Boki dialloubé, le site écrit ceci en filigrane « Daouda Diallo l’argentier de l’Etat sort la grosse artillerie. Macky Sall doit l’arrêter avant qu’il ne mette le feu aux poudres. Le Ministre des finances et du budget ne badine plus avec son image. Il est prêt à casquer sa tirelire pour montrer à Macky qu’il est l’homme de la situation…. ». Cet article, cette diatribe et celles qui l’ont précédées dans xibaru justifient la sortie récente d’un confrère qui s’indignait des pratiques malhonnêtes et dangereuses d’une certaine presse pour soutenir que le mal le plus profond et le plus douloureux du Sénégal est à chercher dans les productions d’une partie de sa presse en ligne qui constitue le gros de la racaille.

Mais y’a-t-il vraiment de quoi s’indigner ? La question n’est pas superflue et ne souffre d’aucune impertinence. Et pour cause : xibaru est connu par la majorité des sénégalais qui n’ont que de l’aversion pour sa ligne éditoriale. Elle n’en est pas une, puisque taillée à la mesure des intérêts égoïstes et indues, du moment, de son directeur de publication qui depuis l’étranger où il se trouve est en tête du livre guiness des records de chantage et de manipulation savamment maquillés au point de faire des émules dans le cercle des patrons de presse qui font la honte et le déshonneur de la presse sénégalaise. Il est très éloigné du lot des sites d’informations qui font la fierté du Sénégal par la pertinence et la crédibilité de leurs informations et est passé maitre dans l’art du dénigrement et de la calomnie par la production d’articles indigestes voire dégueulasses motivés par un chantage déguisé. L’Article qu’il a publié contre le Ministre des finances et du Budget souffre dangereusement d’une subjectivité, d’une lâcheté et d’une légèreté qui lui impriment une indécence épouvantable. Nous ne contenterons pas de le dire à haute et intelligible nous allons le démontrer à travers cette contribution. En effet, dans l’image illustrative de l’article, celle d’Abdoulaye Daouda Diallo est mise en exergue par un cercle rouge sans doute tracé par la plume sanguinolente de l’auteur de l’article alors qu’il est en compagnie des autres personnalités de l’Apr. Tout le monde sait qu’en dehors d’ADD, il y’avait d’autres responsables du parti présidentiel comme le ministre Cheikh Omar Hann et le directeur général de l’Apix. Dans le développement de l’article également, seul le ministre a été cité et en des termes déplaisants. En dehors de ce traitement tendancieux et vil mis à nu par ce qui précédé, la mauvaise foi effrayante de xibaru est d’autant plus manifeste qu’il passe sous silence la nécessité pour des dignes fils du Sénégal épris du Président Macky Sall de lui réitérer leur soutien indéfectible par une démonstration mobilisatrice des forces vives de leur terroir après que des forces occultes ont voulu profiter d’un fait privé pour tenter de déstabiliser le Sénégal. Une tentative de déstabilisation que des politiciens passés maitres dans l’art de la récupération et de la manipulation ayant noué une alliance conjecturelle avec des intellectuels malhonnêtes prétendument neutres mais foncièrement partisans pour faire passer la pilule d’un fossé entre le Président Sall et son peuple, singulièrement sa jeunesse. En ce qui concerne les retransmissions en direct et le publi-reportage de l’activité que le canard agonisant décrie, il traduit tout simplement sur une méchanceté et une hypocrisie vis-à-vis d’organes de presse crédible qui vivent de cela pour exister. Dans un contexte où veulent accréditer la thèse d’un désaveu par la population, tous les moyens sont bons pour démontrer le contraire, l’overdose de mensonge dans les analyses préfabriquées à dessein sans aucune base scientifique.

L’Acharnement de xibaru contre le ministre saute à l’œil nu. Prêter au ministre Abdoulaye Daouda Diallo de faire dans le gaspillage et de vouloir polir son image sans lui donner la latitude de se prononcer sur les prétendues accusations de gabegie, comme les règles éthiques et déontologiques le recommandent, relève beaucoup d’une fumisterie dangereuse et d’un acharnement éhonté que d’une volonté d’informer juste et vrai.

Aucun péril en la demeure car avancer des arguments de bonne foi face à des aventuriers de mauvaise foi n’aurait pas empêché xibaru de fantasmer sur le lucide et l’efficace Abdoulaye Daouda Diallo qui qu’on fasse, pour le diaboliser jouit d’une grand estime auprès des sénégalais par sa hauteur et sa retenue légendaire mais également sa générosité dans l’effort de traduire en actes la vision de Monsieur le Président de la République. Qui a une fois entendu le ministre Abdoulaye Daouda Diallo émettre des propos déplacés, puérils ou irrévérencieux envers même ses plus irréductibles pourfendeurs ? Nul ne pourra le prouver jusqu’à l’extinction du soleil.

A l’heure où les contrecoups de la crise mondiale n’épargnent aucun pays, l’on est droit d’attendre d’un organe de presse digne de ce nom et du Sénégal que des productions instructives soient la règle et que les règlements de compte personnels et les débats de bas étage des obscurantistes constituent l’exception. Toutefois, tel ne peut être le postulat de tarés qui faute d’émettre des idées utiles ont cru devoir combler leur déprime par le mensonge et le verbiage.

L’On ne pas s’alarmer outre mesure de cet état de fait car comme le dit l’adage : avec un mensonge on va loin mais sans espoir de retour. Avec le recul et seul dans son coin, l’auteur de l’article est certainement loin de se complaire dans son extase satanique par l’accomplissement d’une sale besogne. Bien au contraire, affligé par la commission de son acte ignominieux d’avoir desservi et déshonoré le journalisme dans sa dimension la plus noble et la plus sacrée, il est prisonnier de sa propre conscience et de ses inepties d’où il ne sortira que pour être jugé par le tribunal de l’histoire. Son verdict sans appel indique que la volonté de nuire et l’acharnement immonde sur le Ministre Abdoulaye Daouda Diallo par le site en question est perceptible par le contenu de l’article qui renseigne sur son dessein ignoble de vouloir à tout prix le clouer au pilori. Peine perdue.

La question qui s’impose dès lors est de savoir pourquoi au Sénégal une règle pour le moins abominable à laquelle s’accommodent des organes de presse du même acabit veut que l’on exalte des médiocres, des antis modèles et des contre valeurs au moment où les travailleurs compétents et vertueux sont jetés en pâture. La vérité de l’article inique, se trouve beaucoup plus dans ce qu’il tait, nuire à ADD à n’importe quel prix, que dans sa prétention à informer l’opinion dans les règles de l’art.

Son auteur abruti ouvre une marge de manœuvre au Ministre au cas où il serait tenté de le caresser dans le sens du poil et de le soudoyer pour ne plus être la cible d’invectives. Entreprise abjecte vouée à l’échec. Le chantage déguisé dans la fourberie et la manipulation subtile des esprits n’ont jamais prospéré avec le Ministre Abdoulaye Daouda Diallo. Ce n’est pas aujourd’hui ni demain qu’il abdiquera face à des contempteurs vils et qui en termes de compétence, de valeurs humaines intrinsèques et d’engagement à servir son pays ne lui arrivent pas à la cheville.

L’Article commandité dans le cadre d’une entreprise de dénigrement lâche et éhonté a au moins l’avantage de conforter cette pensée qui veut que : « Tout Homme qui travaille, qui fait quelque chose, a forcément contre lui ceux qui aimeraient être à sa place pour faire exactement comme lui, ceux qui voudraient faire le contraire la grande armée de gens qui ne font rien ». Dans ce cas précis, il ne fait pas de doute que les attaques sont l’œuvre de gens encagoulés ayant une obsession maladive voire mortelle pour le poste occupé par le Ministre Abdoulaye Daouda Diallo et une bande d’imposteurs qui cachent sous le manteau de journalistes pour servir de bras armés à des aigris assoiffés de sinécures. De ce point de vue, il n’est inutile que les terroristes de la plume immonde et maculée comme xibaru se trompent de cible.”

* Alioune Gueye
Journaliste communicant

1 Whatsapp
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:16 - 18/04/2021

    Ousseynou Ly, Pastef : “Nous sommes dirigés comme le colon dirigé nos aïeuls…”

    Whatsapp
    14:59 - 18/04/2021

    Oustaz Mor Kébé : “Kéne waroul woor si sikii sakaa mais …”

    Whatsapp
    14:56 - 18/04/2021

    M. Guissé : “La Covid-19 a replacé le numérique au coeur des activités…” (Senego-TV)

    Whatsapp
    14:29 - 18/04/2021

    La chanteuse Chadia en mode ramadan (Photos)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp