Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Atepa/Aby Ndour : Le procès encore reporté

Enclenchée depuis juillet 2020, la bataille judiciaire opposant Pierre Goudiaby Atépa à Aby Ndour n’est pas près de connaître son épilogue. Le dossier qui a connu plusieurs reports, a été appelé, hier jeudi, devant la chambre correctionnelle de Dakar.

Le décès de Thione Seck à l’origine du report

Seulement, sur demande des avocats de la sœur cadette de Youssou Ndour, l’affaire a été renvoyée jusqu’au 1er avril 2021. Pour motiver sa demande, Me Seydou Diagne, avocat de l’artiste, déclare que sa cliente a toujours répondu présente. Mais cette fois-ci, souligne-t-il, elle est frappée par un deuil, suite au rappel à Dieu de Thione Seck. “A chaque fois que son client était empêché, par élégance, j’appuyais sa demande (Me Osseynou Ngom, avocat de l’architecte, Ndlr). Et je ne demandais pas à être jugé dans un délai raisonnable“, soutient-il.

L’avocat d’Atépa contre le renvoi

Prenant le contre-pied de son confrère, Me Ousseynou Ngom, avocat de Pierre Goudiaby Atepa, soutient que l’affaire est enrôlée depuis juillet 2020. Précédemment, souligne-t-il, il avait demandé un renvoi parce que son client était malade. “Est-ce que vous avez vu une seule fois Aby Ndour comparaître ? Et aujourd’hui, on sollicite le renvoi pour le seul motif que Thione Seck est décédé, qu’il repose en paix. C’est l’honneur de mon client qui a été bafoué”, dit-il, tout en acquiesçant à la demande.

Selon la robe noire, l’affaire est une jonction entre la plainte déposée devant le parquet et la citation directe servie à la chanteuse dans laquelle l’architecte s’était senti “diffamé” par celle-ci dans un live sur Facebook. Par ailleurs, Pierre Goudiaby Atépa, suite à des excuses, avait pardonné au journaliste, Ahmed Aïdara qui faisait, lui aussi, l’objet de poursuite. L’architecte l’accusait d’avoir tenu des propos “déplacés” à son encontre dans sa revue de presse, sur un article de WalfQuotidien.

Rappel

Sur leur bras de fer concernant l’installation de ses buvettes sur la corniche, Aby Ndour avait remporté la première manche. En première instance, le Tribunal des référés avait débouté l’association Sos Littoral. Le juge avait déclaré irrecevable la procédure judiciaire intentée contre elle. “Le juge a rendu une décision d’irrecevabilité parce qu’il a estimé que Sos Littoral est une association qui n’a pas la compétence d’ester en justice. Par rapport au sieur Pierre Goudiaby Atépa, je suppose que le juge lui a dénié son intérêt à agir. Je vais me concerter avec mes clients pour voir la suite à donner à ce dossier. La loi nous permet de faire appel et de réguler la difficulté”, avait réagi Me Ousseynou Ngom.

 

30 Whatsapp
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:57 - 15/04/2021

    Ligue 2: Santy Ngom et Caen se séparent à l’amiable

    Whatsapp
    13:40 - 15/04/2021

    Wari SA : Des travailleurs licenciés coursent leurs droits

    Whatsapp
    13:21 - 15/04/2021

    Trafic de faux médicaments : “Un crime aux effets désastreux”, Me Massokhna Kane

    Whatsapp
    13:05 - 15/04/2021

    Etats-Unis : Un Sénégalais trouvé sans vie, le corps en sang…

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp