Assomption et Covid-19 : Pas de messe publique cette année
PUBLICITÉ

Assomption et Covid-19 : Pas de messe publique cette année

La messe de l’Assomption sera célébrée en famille. A une semaine de la date du 15 août, la conférence épiscopale a livré ses directives à l’endroit des fidèles chrétiens, en direction de cette commémoration dans ce contexte de pandémie.

«Eviter les regroupements habituels »

Ainsi les Prêtres de la province ecclésiastique de Dakar invitent les fidèles à « éviter les regroupements habituels » dans un communiqué rendu public ce samedi 8 août 2020. « A l’occasion de la prochaine fête de l’Assomption, le 15 août, nous demandons à tous d’éviter les déplacements et les regroupements habituels, et d’invoquer, avec ferveur, la protection maternelle de Marie pour nos familles, notre pays et le monde entier », demandent-ils. Les messes avec présence du « Peuple de Dieu » demeurent ‘’interdites’’, contrairement à la lecture que beaucoup de fidèles s’étaient faite du dernier communiqué de l’église sénégalaise.

Et sur ce point, les prêtres précisent : « Nous avions évoqué cette date en ces termes (dans le communiqué N°7) : ‘’Dans la perspective d’une reprise ultérieure du Culte et des activités pastorales, aux environs de la 15 août 2020 peut-être, si la situation se stabilise, nous demandons aux Communautés paroissiales de mener déjà une réflexion pastorale sur les mesures sanitaires adaptées à chaque localité’’ ».

Selon les Pères Evêques, « La situation actuelle ne milite pas en faveur d’une reprise immédiate du Culte chrétien ». Par conséquent, ils maintiennent leur « fervent appel à la persévérance dans la patience et la prudence ».

Cependant, s’agissant de « certaines sollicitations d’ordre pastoral » (Baptême, Mariage, Funérailles…), elles « sont laissées à l’appréciation des Prêtres qui devront, dans un esprit de dialogue avec les fidèles laïcs et de communion pastorale, s’assurer que tout se fasse dans le respect des mesures barrières, avec un nombre restreint de fidèles, pour ne pas favoriser la propagation de la maladie. Ce qui prime, c’est la vie et la santé des personnes qu’il ne faut pas mettre en danger ».

5146
PUBLICITÉ

7 commentaire

  1. charles

    BRAVO L’EGLISE.
    YENNE MOME DOU AFFAIROU ADIYA.
    TENAK KENNE DOU SATHE NIOW CI YENNE.BRAVO.

  2. Zello

    Vous êtes éduqués et maîtrisez ce que vous faites bravo

    1. charles

      LES GENS DE QUELLE SURFACE???

  3. Ama

    Et pourtant c’est ce que le chef religieux de Tivaoune a toujours prone mais les gens le critiquent et l’ont taxe de tous les noms.

  4. Malick Diallo

    fracement les crethien son a felicite

  5. asse

    @Charles@ bayil gaaruwaale il faut avoir le courage de ses idées et dire les choses très clairement. Sinon pourquoi s’exprimer dans les réseaux sociaux. Si vous n’êtes pas courageux, taisez-vous !

  6. Modou

    Au moins il y’a des gens conscients dans ce pays qui part en couille.