Annonces
Publicité
» » » » » » Assemblée plénière du Haut conseil du dialogue...

Assemblée plénière du Haut conseil du dialogue social : Œuvrer à la consolidation de la stabilité sociale

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Le Haut conseil du dialogue social (Hcds) a tenu, hier, à Saly, sa huitième assemblée plénière relative à sa revue annuelle 2016. Selon la présidente Innocence Ntap Ndiaye, la mesure de la représentativité constitue la première règle pour un dialogue social de qualité.

« Cette plénière, se tenant au lendemain du 8 mars, permettez-moi de saluer le sens de l’action et l’esprit de solidarité des femmes du monde, du Sénégal. Les femmes du Hcds n’ont pas été en reste. Elles ont su, à cette occasion, répondre de manière spontanée et admirable aux multiples sollicitations aux fins de représentation à des manifestations de commémoration de la Journée internationale des femmes ». C’est par ces propos que la présidente du Hcds, Innocence Ntap Ndiaye, a démarré son allocution.

La promotion du dialogue social, a-t-elle dit, a valu à chacun d’être choisi par les centrales syndicales et les organisations patronales les plus représentatives et les ministères et institutions les plus impliqués dans la gestion des conflits sociaux.

La qualité du dialogue social est, à son avis, tributaire de l’identification des partenaires sociaux les plus représentatifs, seuls habilités à négocier. Innocence Ntap Ndiaye a salué l’option prise par les pouvoirs publics de mesurer à nouveau la représentativité des centrales syndicales de travailleurs et d’identifier les organisations syndicales d’enseignants les plus représentatifs.

En procédant ainsi, a-t-elle soutenu, ils créent les conditions de l’instauration et de la consolidation de la stabilité sociale dans le secteur éducatif après les acquis importants notés dans ce domaine grâce au Pacte national de stabilité sociale et d’émergence économique et au Plan d’action qui lui est adossé.

« Nous prévoyons sous ce rapport de contribuer à la consolidation de la stabilité sociale notée dans le secteur éducatif depuis le début de l’année scolaire en tenant une réunion le 11 mars 2017 (demain) entre les représentants des organisations syndicales d’enseignants et des ministères impliqués dans la prise en charge des accords dans ce secteur », a encore indiqué la présidente du Hcds qui soutient que « la tenue des élections de représentativité est tout à fait normal car la mesure de la représentativité est la première règle permettant d’instaurer un dialogue social de qualité. Elle s’est félicitée du fait que les partenaires sociaux aient si bien compris et accepté d’aller aux élections au niveau sectoriel ».

Aussi, la revue permettra, conformément aux dispositions de l’article 14 du Décret n° 2014-1299 du 13 octobre 2014 qui fixe les règles d’organisation et de fonctionnement du Haut conseil du dialogue social (Hcds), d’élaborer le Rapport 2016 sur l’état du dialogue social qui sera ensuite présenté au président de la République.

Selon Innocence Ntap Ndiaye, il permettra d’identifier les axes de réforme pouvant contribuer à la rénovation sociale qui passe par la réactualisation du cadre juridique régissant les relations professionnelles et gage d’un dialogue social fécond.

(Le Soleil)

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces