Assemblée nationale : Guy Marius Sagna adresse 19 questions écrites au gouvernement d’Ousmane Sonko

Assemblée nationale : Guy Marius Sagna adresse 19 questions écrites au gouvernement d’Ousmane Sonko

Le député Guy Marius Sagna, a déposé aujourd’hui 19 initiatives parlementaires à l’Assemblée nationale sénégalaise. Ces initiatives abordent une variété de sujets cruciaux, allant des scandales de détournement de fonds aux violations des droits des travailleurs, en passant par la protection de l’environnement.

Texte in extenso :

J’ai évoqué le scandale des formations détournées de la direction des parcs nationaux. En effet des agents des eaux et forêts ont été choisis pour faire une formation à l’ISFAR et à Djibélor. La direction des parcs nationaux devait payer entièrement la formation des agents. La direction des parcs nationaux a payé une partie et les agents ont été obligés obligés de faire des prêts de plus de deux millions de francs CFA pour payer le reliquat et obtenir ainsi leurs diplômes. Où est passé l’argent de la formation ? Quand l’État va-t-il rembourser à ces agents leur argent ?

J’ai aussi interpellé le gouvernement sur la construction d’une station-service sur les berges du fleuve Casamance à Kolda. L’écosystème fluviale, les cultures…sont menacées. J’ai demandé au gouvernement que la station d’hydrocarbures soit délocalisée afin de réduire tout risque environnemental.

J’ai félicité le ministre de la pêche pour la publication de la liste des navires autorisés à pêcher au Sénégal. Un acte de rupture important que des acteurs de la pêche et des démocrates exigeaient depuis cinq ans. J’ai encouragé le ministre de le péche dans la voie d’une gestion démocratique, transparente des ressources halieutiques des Sénégalais. J’ai aussi demandé au ministre si elle comptait publier les résultats de l’audit technique et financier sur la pêche industrielle réalisé en 2021/2022 et dissimulés par son prédécesseur.

J’ai demandé au gouvernement d’être attentif à ce qui se passe présentement à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) précisément aux facultés de sciences économiques et de gestion, à la faculté de droit et à la faculté des sciences. Il m’est revenu que plusieurs étudiants sont déclarés absents alors qu’ils avaient fait les examens. Certains étudiants voient qui avaient après la proclamation des résultats provisoires 15 par exemple peuvent se retrouver avec des notes infectieuses après la proclamation définitive. J’ai suggéré au ministre de laisser les étudiants user de leur droit de réclamation avant l’organisation de rattrapages.

J’ai attiré l’attention du gouvernement sur les violations des droits des femmes travailleuses victimes de licenciements en état de grossesse et faisant de fausses couches du fait la pénibilité de leur travail.

Les contractuels de la santé sont une catégorie de travailleurs parias. Voilà plus de 15 ans que ces contractuels de la santé signent chaque année des contrats. Comment l’État – avant le 24 mars 2024 – a-t-il pu maintenir ces travailleurs dans cette situation ? Pas de possibilité de prêt bancaire avec ce genre de contrat. Ils ne peuvent pas faire le concours de l’ENDSS alors qu’après seulement quatre ans les fonctionnaires du ministère de la santé peuvent faire ce même concours. Leurs salaires sont ponctionnés chaque mois de 15.400 FCFA pour l’IPRES. Les contractuels de la santé ne savent pas où vont ces 15.400 FCFA qu’ils cherchent partout depuis plus d’une décennie.

Au SAMU municipal il y a des travailleurs de la santé appelés agents de santé communautaire (ASC) alors qu’il sont médecins, infirmiers…payés des salaires de misères. À l’origine un agent de santé communautaire est un agent non qualifié. N’est-ce pas là un abus pour mieux exploiter ces travailleurs ?

J’ai aussi sensibilisé le gouvernement à se pencher sur le cas de l’hôpital Roi Baudouin de Guédiawaye.
Ils sont plus de 50% des enseignants des universités publiques au Sénégal. « Ils » se sont les enseignants vacataires. Dans certaines universités ils sont plus de 70% des enseignants. L’État au lieu de payer des heures supplémentaires, ne peut-il pas recruter selon un plan d’absorption les enseignants vacataires des universités publiques ?
L’état de la route entre Fimela et Fadial est dans un état de délabrement avancé.

Les conditions des élèves et des formateurs du centre sectoriel de formation professionnelle aux métiers du bâtiment et des travaux publics de Diamniadio méritent d’être améliorées.

Les balises de sécurité aérienne du Monument de la Renaissance Africaine sont-elles en panne depuis plusieurs mois ? Si cela est vrai, cela fait courir un risque aux avions, à leurs passagers, et aux riverains du monument. Le monument de la Renaissance Africaine connait des infiltrations d’eau de pluie, le système de vidéosurveillance de l’esplanade marine et de l’intérieur du musée est défectueux…Les travailleurs ne sont pas traités comme il le faut. Où va l’argent du monument de la Renaissance Africaine ?

Même question pour le Musée des Civilisations Noires : où va l’argent du Musée ? La gestion du Musée des civilisations noires laisse à désirer.

22 élèves de terminale de l’IEF de Mbacké risquent de ne pas passer le baccalauréat cette année. J’ai demandé au ministre de voir ce qu’il est possible de faire afin que ces élèves ne paient pas des pots qu’ils n’ont pas cassés.
Way2Call, un centre d’appel, doit 30% du salaire du mois de mars, le salaire du mois d’avril à ses employés. Les travailleurs de ce centre d’appel sont exploités. Sonatel, Free, Bouygues…qui comptent parmi leurs clients savent-ils que Way2call traitent ainsi ses employés ? L’État du Sénégal ne peut laisser les centres d’appels être des zones de non-droit.

J’ai aussi abordé la situation des dockers du port autonome de Dakar. Un docker peut être journalier pendant 20 ans au port autonome de Dakar. Et même quand il a un CDD ou un CDI, quand il s’absente il n’est pas pointé c’est à dire que les jours d’absence ne lui sont pas payés.

GMS,

3 COMMENTAIRES
  • Lamine Diop

    Il ne faut rien lâcher Guy !

  • Faye Diouf gore

    Merci monsieur Sagna le port autonome de Dakar a bocou de difficulté de mafia Mathieu surtout bmop sempos

  • Dex

    Merci Monsieur Sagna mais il faut aussi parler de la situation des enseignants décisionnaires

Publiez un commentaire