PUBLICITÉ
Assassinat Thomas Sankara: La justice burkinabé met en accusation l’ex-Président Blaise Compaoré
PUBLICITÉ

Assassinat Thomas Sankara: La justice burkinabé met en accusation l’ex-Président Blaise Compaoré

Le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara, le « père de la Révolution » burkinabè tué lors d’un coup d’Etat en 1987, continue de fasciner le monde entier et avance à petits pas. Ce mardi, le tribunal militaire a décidé de la mise en accusation de l’ex-président Blaise Compaoré pour attentat à la sureté de l’État, complicité d’assassinat et recel de cadavres dans le dossier de l’assassinat de l’ancien chef de l’État, Thomas Sankara.

PUBLICITÉ

Poursuites…

Selon Rfi, Gilbert Diendéré, ancien bras droit de Blaise Compaoré, est poursuivi pour complicité d’assassinat, recel de cadavres, attentat à la sureté de l’État. Et au total, 14 personnes doivent comparaître devant le tribunal dans ce dossier.

Affaire judiciaire…

Pour rappel, l’affaire judiciaire a été relancée sous la transition démocratique et un mandat d’arrêt a été émis contre lui par à justice burkinabé le 7 mars 2016. Blaise Compaoré vit en Côte d’Ivoire où il a obtenu la nationalité ivoirienne et à ce titre ne peut être extradé.

Assassinat…

Arrivé au pouvoir par un coup d’État en 1983, le président Sankara a été tué par un commando le 15 octobre 1987 à 37 ans, lors du putsch qui porta au pouvoir son compagnon d’armes, Blaise Compaoré.

#Assassinat #BlaiseCompaoré #Revolution #ThomasSankara

95
PUBLICITÉ

4 commentaire

  1. Dof diop

    C’est maintenant que vous le mettez en accusation ?

    1. Saloum

      Vraiment … trop tard ces laches !

  2. Baye Fall

    Et françois mitterand

    1. dase

      ALORS ON PEUT DIRE QUE L ETAT IVOIRIEN EST COMPLICE AVEC HOUPHOUET BOIGNY QUI A L0EPOQUE EATAIT LE BRAS DROIT DE F. MITERAND